• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

VIDEO. Isère : des centaines de cerfs-volants envahissent le ciel de Marcollin pour la Faranvole

La 22e édition de la Faranvole à Marcollin (Isère) a attiré des cervolistes passionnés venus de toute la France. / © A.K. / France Alpes
La 22e édition de la Faranvole à Marcollin (Isère) a attiré des cervolistes passionnés venus de toute la France. / © A.K. / France Alpes

Ils sont venus d'un peu partout en France pour faire voler leurs plus belles créations. A Marcollin (Isère), la Faranvole qui se déroule ces samedi 24 et dimanche 25 août est devenu le plus grand rassemblement de cerfs-volants d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Par M.D. avec Ana Koroloff

Colorés et légers, les cerfs-volants ont envahi le ciel de Marcollin samedi 24 août, lançant les deux jours de festivités de la Faranvole. Pour la 22e année, les "Chatouilleurs d'anges" ont fait de la commune le lieu de rendez-vous incontournable des cervolistes passionnés en Isère en organisant cette grande rencontre.

"Les cerfs-volants qui volent ici sont les créations des différents clubs venus de partout en France et de Suisse. Ils ont travaillé tout l'hiver pour présenter cet été, à travers les différents festivals, ce qu'ils ont réalisé, explique Christophe Barge, l'organisateur de la Faranvole. Notre passion c'est le plaisir de construire, le plaisir de la technique, de se demander : « pourquoi ça vole avec un bambou et ça ne vole pas avec une fibre de verre ? Pourquoi ça vole avec du carbone et pas autrement ? »".

 

Tributaires des caprices du vent


Tous les modèles, du plus petit au plus grand, du plus simple au plus élaboré, sont tributaires du vent. Mais contre toute attente, ce n'est pas la principale difficulté. "Le plus dur c'est de trouver le temps de le faire, note Michel Prévent, cervoliste passionné. A partir du moment où on est passionné, qu'on a vraiment envie d'arriver au résultat c'est bon. Personnellement j'ai pris le temps et quand je serai retraité j'en ferai d'autres."

La Faranvole a permis aux plus jeunes de découvrir les joies du cerf-volant. Si le vent manquait à certains, d'autres plus aguerris maîtrisaient parfaitement leur engin : "Aujourd'hui le vent est régulier, il y a des bulles d'air chaud et froid, du vent, c'est un mélange, ajoute Samuel Roger, cervoliste. On gère la vitesse de notre cerf-volant par notre déplacement au sol. On compense soit en avançant pour le ralentir et regagner du terrain, ou on recule pour donner de la puissance et de la vitesse."

Samuel est devenu vice-champions d'Europe de cerf-volant acrobatique avec sa partenaire, Laura Mastromaura, qu'il a rencontré pendant l'un de ces rendez-vous entre cervolistes : "Avant on volait chacun de notre côté et un jour on s'est rencontré puis on a commencé à voler ensemble, relate-t-elle. Ce n'était pas facile au début mais maintenant on a trouvé la synchronie et on fait des compétitions." Le rassemblement se poursuit ce dimanche 25 août, en espérant que Éole, le régisseur des vents, souffle un peu plus que la veille.  
 
Isère : des centaines de cerfs-volants envahissent le ciel de Marcollin pour la Faranvole

 

Sur le même sujet

Lyon : l'histoire du tunnel de Fourvière

Les + Lus