• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 - Lyon: Grenier, un retour en forme d'espoir

Clément Grenier (archives mai 2015) / © JEFF PACHOUD / AFP
Clément Grenier (archives mai 2015) / © JEFF PACHOUD / AFP

Indisponible quatre mois sur blessure, le milieu de Lyon Clément Grenier fait son retour à la compétition, une excellente nouvelle pour l'entraîneur Hubert Fournier, en manque de solutions pour boucher les trous dans son effectif et relancer son collectif avant le déplacement à Nantes, mardi (21h).

Par AFP

La blessure de Grenier, une rupture totale du tendon du quadriceps de la jambe gauche, le 25 juillet contre Arsenal (défaite 6-0) en tournoi de pré-saison à Londres, avait conduit l'OL à recruter l'international Mathieu Valbuena. Lequel, à son corps défendant, a plus fait parler de lui depuis son arrivée pour ses affaires extra-sportives que pour des performances notables.

Grenier a-t-il les épaules pour endosser le rôle de meneur de jeu, ou en tout cas de leader dans l'animation offensive, ce que Valbuena peine à devenir? Rien n'est encore moins sûr car Grenier, qui a 24 ans a déjà manqué le Mondial-2014, en raison d'une blessure aux adducteurs, après avoir souffert d'un staphylocoque doré, n'a disputé que sept matches la saison dernière. En août 2014, il avait dû se résoudre à l'opération pour soigner cette pubalgie tenace.

"Je n'ai pas la prétention d'être ce leader. J'apporte mes qualités", s'est-il en effet empressé de tempérer. "Je reviens avec un peu de fraîcheur et l'envie d'apporter au maximum", ajoute-t-il, précisant n'avoir "ressenti aucune douleur sur le terrain".
De son côté, Hubert Fournier, rappelant que Clément Grenier "n'était pas à 100%" espère qu'il amènera "sa fraîcheur mentale et physique, sa qualité technique notamment sur phase arrêtée, domaine ou l'OL peut mieux faire".

- Que des bons mecs -

Le joueur, originaire d'Annonay (Ardèche) et formé à l'Olympique lyonnais, trépigne d'entamer enfin sa saison alors que son club reste sur trois défaites consécutives, deux en championnat et une en Ligue des Champions.
"Nous sommes dans un moment difficile comme nous en avons déjà connus. Il faut être solidaire et nous allons remonter la pente comme nous l'avons déjà fait", affirme-t-il. "Ce n'est pas parce que je n'ai pas joué depuis quatre mois que je ne suis pas avec le groupe bien au contraire", insiste encore Grenier entré à la 50e minute lors de la déroute contre Montpellier (4-2) et qui estime "qu'il n'y a que de bons mecs dans ce groupe", de l'OL.

"Il faut aussi un peu plus de réussite. Contre La Gantoise, le gardien aurait pu être exclu pour une faute de main en début de match alors que le but de Corentin Tolisso contre Montpellier a été refusé à tort pour un hors-jeu imaginaire", fait-il aussi remarquer. Clément Grenier réfute en revanche l'idée avancée, jeudi dernier par Hubert Fournier, d'un groupe manquant d'unité.
"Entre nous tout se passe très bien. Nous manquons de quelques ingrédients dans notre jeu pour avancer. La solidarité, c'est tout un groupe, un encadrement, un club", argumente-t-il espérant "que la chance va tourner". "Nous méritons de grands matches dans notre futur stade et parce que nous travaillons bien à l'entraînement. C'est difficile mais c'est dans ces moments-là qu'il faut positiver et que les personnalités et un vrai groupe se révèlent", souligne le milieu de terrain rappelant que l'OL "n'était pas largué".

Lyon est actuellement 4e du classement, ex aequo avec Saint-Etienne, à trois points de Caen, 2e. Et espère malgré tout profiter d'un "effet Grenier" dès mardi à Nantes.

Sur le même sujet

Interview Colonelle Guillaume

Les + Lus