Loi travail : le point sur la mobilisation en Auvergne

© France 3 Auvergne
© France 3 Auvergne

Pour cette huitième journée d'action nationale, entre 4450 et 10000 personnes, selon les sources, ont manifesté en Auvergne contre le projet de loi El Khomri ce jeudi 26 mai. La mobilisation ne faiblit pas par rapport au 19 mai. Elle augmente même, affirment les syndicats. 

Par Sandrine Montéro

Puy-de-Dôme : 1750 manifestants selon la police, entre 3000 et 7000 selon les syndicats ont défilé à Clermont-Ferrand. Le 19 mai, il y avait dans le cortège clermontois 1600 à 3000 personnes, selon les sources. 
A Cournon, la plateforme logistique Simply Market, qui sert à approvisionner de nombreux supermarchés dans le centre et le sud de la France, est bloquée depuis mercredi 25 mai par des militants syndicaux, mais aussi des membres de Nuit Debout et du mouvement national des chômeurs et précaires.

Haute-Loire :
On recense 900 manifestants selon la préfecture, 3200 selon les syndicats. Des bus au départ de plusieurs communes comme Monistrol-sur-Loire, Langeac, Brioude ou Sainte-Sigolène, avaient été affrétés pour convoyer les manifestants jusqu'à la place Cadelade, au Puy-en-Velay.
"La bonne surprise, c'est qu'il y avait énormément d'entreprises du secteur privé en grève et dans la manifestation", affirme la CGT de Haute-Loire, qui souligne une mobilisation en hausse par rapport au chiffre avancé le 19 mai (près de 2800 personnes). "On sent la détermination monter", estime le syndicat. Un sentiment partagé dans le département voisin.

Cantal : 
Près de 500 personnes ont manifesté selon la police (320 salariés et 170 lycéens), 800 selon la CGT du Cantal, qui souligne la proportion des jeunes mobilisés (220 selon le syndicat). Le 19 mai, environ 350 personnes avaient déflié à Aurillac. "On observe une augmentation des grévistes dans les entreprises. C'est reparti à la hausse", observe le secrétaire général de l'union départementale. "On demande à se remettre autour d'une table pour discuter autour d'une feuille blanche. Si le pays est bloqué, c'est la faute du gouvernement", estime-t-il.

En marge de cette manifestation, à Saint-Flour, des agents d'ERDF qui ne pouvaient rejoindre le cortège aurillacois, ont accroché à une nacelle un mannequin habillé en technicien, qu'ils ont élevé à plusieurs mètres au-dessus du sol, rapporte lamontagne.fr.


Allier : trois manifestations étaient organisées dans le département, jeudi après-midi.
A Moulins, il y avait 450 personnes selon l'estimation de la préfecture. 
A Montluçon, 700 personnes, toujours selon l'estimation de la préfecture et 1200 selon la CGT.
Enfin à Vichy, 240 manifestants selon la préfecture, 400 selon la CGT

En outre, vers 8 heures, ce jeudi matin, un barrage filtrant avec distribution de tracts s'est déroulé devant la cité scolaire Albert-Londres à Cusset. A Yzeure, des manifestants ont bloqué provisoirement une plateforme de La Poste. La préfecture évoque également "des troubles à la circulation" devant une plateforme logistique de l'enseigne Leclerc. Et précise qu'il s'agissait de "manifestations non déclarées".

Sur le même sujet

Les + Lus