Loire : les gendarmes attirés par l'odeur de cannabis

Saisie de la gendarmerie de la Loire
Saisie de la gendarmerie de la Loire

250 plants de cannabis ont été saisis chez un habitant de Bonson, dans la Loire. Les gendarmes disent avoir eu du flair : ils ont été attirés par l'odeur lors d'une patrouille de proximité.

Par Aude Henry

La gendarmerie de la Loire s'en fait l'écho sur sa page Facebook : par l'odeur alertés, ils ont découvert une plantation de cannabis dans un pavillon résidentiel.
Tout commence le mercredi 11 janvier : en service de proximité dans la commune de Bonson, une patrouille de la Brigade Territoriale Autonome d'Andrézieux-Bouthéon perçoit depuis la rue, l'odeur caractéristique que dégage l'herbe de cannabis.

Les effluves, puissantes, proviennent d'une gaine de ventilation d'un pavillon mitoyen dont l'occupant est identifié.


L'individu est déja connu défavorablement des services pour des faits de culture et usage de cannabis.
Saisis par le magistrat de permanence au parquet de St-Etienne, les enquêteurs procèdent à une perquisition dans le pavillon. Ils y découvrent un dispositif de culture sophistiqué et ventilé mis en place dans plusieurs pièces (chambres, salle de bain, garage...).
Au total 250 plants de cannabis à différents stades de croissance sont découverts et saisis.
Placé en garde à vue, l'occupant de la maison, récidiviste, a reconnu les faits précisant :

cette production était uniquement destinée à ma consommation personnelle.


Il devra en répondre devant le tribunal en juin prochain.

Sur le même sujet

Les + Lus