• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Loire : rando en mobylette dans le parc du Pilat

Le Pilat à mobylette / © FranceTV
Le Pilat à mobylette / © FranceTV

Un petit air de nostalgie pour Patrice Jamet qui propose de sillonner les routes du parc naturel regional du Pilat sur la fameuse mobylette Motobécane bleue.

Par B. Métral / KG


Patrice Jamet vous emmène en ballade sur les petites routes du Pilat avec un terrible engin, la fameuse mobylette Motobécane bleue, une machine culte pour les babyboomers. Ce passionné de mécaniques de la Loire propose un service de location très apprécié des nostalgiques. Moins fatiguant que le vélo, bien plus cool que la moto !

Dans son imprimerie à Bourg-Argental dans la Loire, Patrice Jamet a ouvert un petit garage, presque exclusivement dédié à la bleue. "La bleue, c'est une icône française. Dans chaque foyer, on avait une bleue. Tout le monde avait ça. C'était l'évasion pour les jeunes, un moyen de locomotion pour les ouvriers. C'est qui attire les gens aujourd'hui".

La Motobécane bleue est presque sexagénaire. 49 cm3 au moteur, vitesse de pointe, un petit 50, et encore bien lancé. C'est une icône française des années 60. Elle fut le cyclomoteur le plus vendu dans le monde jusqu’en 1990.
L'écurie de Patrice en compte une vingtaine fabriquée entre 1968 et 1980. Laissées dans leur jus pour la plupart.
Ce qui n'est pas le cas de sa Harley Davidon perso, dont il a supprimé le blason pour le remplacer par le logo de la célèbre mobylette. Ce qui en fait très certainement un modèle unique !

Reportage
A mobylette dans le Parc du Pylat !
 

On pousse, on décompresse et dès que ça accroche, on accélère.

Pour conduire une mobylette, pas besoin de permis. Après quelques explications techniques sur chaque modèle et règles de sécurité, il faut pédaler, Et oui, pour démarrer, faut pédaler (et pas sur les béquilles, en roulant !), y'a rien d'électrique sur ces engins ! Un petit coup de gaz, la main toujours sur le frein, et c'est parti.
Et en cas de panne, et oui, les mécaniques ne sont pas toutes jeunes, Patrice n'est jamais très loin pour réparer. Il connaît les particularités de chacun de ses modèles.

"C'est ça le charme de la balade. Souvent les clients connaissent un peu les mobylettes, alors ils bricolent eux mêmes. Sinon, je suis là."
 

Alors heureuse ?

Les avis sont unanimes.

"C'est sympa, ça permet de passer un bon moment de convivialité avec les amis. On voit les paysages. On va doucement, Ça rappelle l'enfance"
"On décompresse ça fait du bien".
"La mobylo-thérapie, pour oublier tous ses problèmes, rien de telle"


Voir la page Facebook de L'échappeé brelle
35 euros la 1/2 journée - 50 euros la journée. 
Patrice dispose également d'appartements meublés qu'il loue.

Sur le même sujet

A mobylette dans le Parc du Pylat !

Les + Lus