• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Pollution à la dioxine en 2008 : le patron de Vitale Recyclage a été relaxé

22 Août 2008 alors que l'incendie fait rage / © France3 RA
22 Août 2008 alors que l'incendie fait rage / © France3 RA

La commune de Saint-Cyprien (Loire) réclamait justice devant le tribunal correctionnel de Marseille depuis l'ouverture du procès le 16 octobre dernier. En 2008, une surface de 17 hectares a été polluée à la dioxine après un incendie sur les stocks de palettes de la société Vitale Recyclage.

Par Quentin Vasseur

Depuis l'ouverture du procès le 16 octobre, la commune de Saint-Cyprien, située près de Montbrison (Loire) espérait obtenir une réparation pour la pollution à la dioxine qui a suivi l'incendie de palettes sur un terrain de la société Vitale Recyclage, qui a depuis été radiée.

C'était à partir d'un "banal" incendie sur la commune que l'on avait découvert en 2008 une pollution majeure aux PCB. Les exploitations voisines ont été durement touchées : on retrouve de la dioxine jusque dans le lait des vaches. Au total, ce sont 17 hectares qui sont gelés pour 50 ans.

Le dossier, plutôt complexe, a été confié à la justice marseillaise qui dispose d'un pôle spécialisé dans le domaine environnemental. Le délibéré est tombé aujourd'hui: alors que le parquet avait requis un an de prison et 75.000 euros d'amende et la commune de Saint-Cyprien demandait 150.000 euros de réparation, le dirigeant de l'entreprise David Vitale a été relaxé.

A lire aussi

Sur le même sujet

Drôme : centres de loisirs sous surveillance

Les + Lus