Une athlète ligérienne pense avoir été atteinte du Covid à Wuhan lors des jeux militaires en octobre, l'armée s'étonne

Elodie Clouvel, originaire de la Loire, pense qu’elle et plusieurs autres athlètes auraient été contaminés par le Covid pendant les Jeux mondiaux militaires à Wuhan en octobre 2019. Les armées françaises affirment n'avoir reçu aucun signalement de la part d'athlètes militaires français.

Elodie Clouvel, aux Jeux militaires mondiaux de Wuhan - octobre 2019
Elodie Clouvel, aux Jeux militaires mondiaux de Wuhan - octobre 2019 © MAXPPP

La sportive ligérienne Élodie Clouvel, vice-championne olympique et championne du monde de Pentathlon moderne, pense avoir contracté le Covid-19 lors des 7es Jeux mondiaux militaires. Elle aurait été contaminée fin octobre, comme d'autres athlètes tricolores qui ont participé à ces rencontres internationales. Les jeux militaires se tenaient à Wuhan, point de départ de la pandémie. 

Le 25 mars dernier, la ligérienne de 31 ans était interrogée par la chaîne locale Télévision Loire 7 pour évoquer le report des Jeux olympiques de Tokyo. Dans cet entretien, la sportive répondait ne pas craindre une éventuelle contamination: " Non, parce que je pense qu'avec Valentin (Belaud, son compagnon également pentathlète) on a déjà eu le coronavirus parce qu'on a été à Wuhan pour les Jeux Militaires fin octobre, début novembre", explique Élodie Clouvel.

Elodie Clouvel a décroché l'or à Wuhan en octobre dernier.
"Après ces jeux mondiaux militaires, on est tous tombés malades" a révélé la ligérienne. "Valentin a loupé trois jours d'entraînement. Moi, j'ai été malade aussi. J'avais une grosse conjonctivite... J'ai eu des trucs que je n'avais pas eus avant. On ne s'est pas plus inquiétés que ça parce qu'on n'en parlait pas encore", a poursuivi la jeune femme. "Il y a beaucoup d'athlètes des Jeux mondiaux militaires qui ont été très malades. On a eu un contact avec le médecin militaire récemment qui nous a dit : je pense que vous l'avez eu parce qu'il y a beaucoup de gens de cette délégation qui ont été malades."
   

Les armées françaises réagissent


Les armées françaises affirment n'avoir reçu aucun signalement de maladie pouvant "à posteriori" s'apparenter au Covid-19 de la part d'athlètes militaires français à leur retour des Jeux militaires mondiaux d'été, organisés en octobre à Wuhan, réagissant au témoignage de l'athlète française estimant avoir été contaminée durant ces Jeux.

         
"Il n'y a pas eu, au sein de la délégation française des Jeux militaires mondiaux, de cas déclarés auprès du Service de santé des armées de grippes ou d'hospitalisation pendant et au retour des JMME, pouvant s'apparenter, à postériori, à des cas de Covid-19", a réagi le ministère des Armées, qui ne précise pas si la jeune femme a été ou non en contact avec des médecins militaires pour être testée ou comparer ses symptômes de l'époque avec ceux du nouveau coronavirus.

"La délégation française a bénéficié d'un suivi médical, avant et pendant les jeux, avec une équipe médicale dédiée composée de près d'une vingtaine de personnels", souligne encore le ministère, en rappelant que "lorsque les Jeux mondiaux militaires d'été se sont déroulés du 18 au 27 octobre 2019, à Wuhan en Chine, l'épidémie liée au Covid-19 n'était alors pas connue" et que "le premier cas de Covid-19 n'a été rapporté par la Chine à l'OMS, que le 31 décembre 2019".

"A ce jour et à notre connaissance, aucun autre pays représenté au JMME de Wuhan n'a par ailleurs rapporté de tels cas" souligne le ministère.


Les 7es Jeux mondiaux militaires, qui ont réuni près de 10 000 sportifs représentant 100 nations, ont été disputés du 18 au 27 octobre. La délégation Française engagée lors de ces Jeux mondiaux militaires à Wuhan comptait  406 participants dont 281 athlètes, avec plus 100 sportifs de haut niveau. Jusqu'à aujourd'hui, le premier cas reconnu de Covid-19, en Chine, remonte au 17 novembre. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société sport