Deux fillettes défénestrées au Chambon-Feugerolles : la police lance un appel à témoins

Publié le
Écrit par Dolores Mazzola .

Les policiers de la Loire lancent un appel à toute personne qui aurait des éléments à fournir concernant la chute de deux fillettes le vendredi 16 septembre dernier au Chambon-Feugerolles. La plus jeune des deux enfants n'a pas survécu à ses blessures.

Que s'est-il passé ce matin du 16 septembre dernier dans un appartement de la rue Michelet, au Chambon-Feugerolles ? Deux fillettes de 2 et 4 ans ont été retrouvées grièvement blessées sur la voie publique. Elles gisaient au sol, au pied de l'immeuble, après une chute de 4 étages. Le procureur de la République de Saint-Etienne, David Charmatz, a ouvert une enquête pour tentative de meurtre par ascendant sur mineures de moins de 15 ans. 

Appel à témoins 

Au moment des faits, le père des deux enfants était présent dans l'appartement. Il était seul avec les deux fillettes. La mère était absente. Agé de 23 ans, il a été placé en détention provisoire à l’issue de sa garde à vue. Ce mardi 27 septembre, les policiers du commissariat de l'Ondaine viennent de lancer un appel à témoins pour tenter de faire la lumière sur les circonstances de cette affaire. 

Les enquêteurs demandent à toute personne susceptibles d'apporter des informations de contacter le  04 77 40 15 40 (poste 511).

Deux fillettes défénestrées

Le drame s'est produit le 16 septembre dernier dans la commune ligérienne du Chambon-Feugerolles, au sud de Saint-Etienne : deux fillettes ont chuté par une fenêtre de leur appartement situé rue Michelet. Une chute du 4e étage. Il était environ 9h30 au moment des faits. Les deux enfants, âgées de 2 ans et 4 ans, ont été retrouvées grièvement blessées sur la voie publique. Elles ont été hospitalisées dans un état critique, leur pronostic vital étant engagé. La plus jeune des fillettes a été transportée au CHU de Saint-Etienne. L'ainée a été emmenée à Lyon par hélicoptère. Quelques heures après leur admission à l'hôpital, on apprenait que la plus jeune des deux fillettes avait succombé à ses blessures. L'aînée est toujours à l'hôpital, en service de réanimation pédiatrique. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité