Lyon : les motards en colère réclament la légalisation de l’interfile et manifestent place Bellecour

A Lyon, comme un peu partout en France, des centaines de motards se sont retrouvés place Bellecour pour exiger la légalisation de la CIF, circulation interfiles. Ils se sont rassemblés à 13h, avant de prendre la route à 13h30 direction l'A6, sans circuler entre les voitures.

Cela fait des années que les deux-roues circulent entre les voitures, surtout lorsqu’il y a des bouchons. Mais ce n’est pas légal. La fédération des motards en colère exige, depuis l’arrêt de l’expérimentation, la légalisation de la CIF, circulation interfile.
La circulation interfile, expérimentée sur certaines routes du Rhône depuis 5 ans, a été interdite au 1er février 2021. 

La fédération des motards en colère du Rhône a répondu à l’appel national.
Les deux roues, scootéristes inclus, se sont donnés rendez-vous à Lyon, place Bellecour à 13h, avec un départ du cortège prévu pour 13h30. Des centaines de motards venus de toute la région se sont retrouvés pour dénoncer une loi qu'ils jugent insensée.

''Nous allons prendre l'A6, direction Dardilly, explique Julien de la Fédération des Motards en colère du Rhône. Puis nous reprendrons le tunnel de Fourvière pour sortir à Gerland. Nous respecterons l'interdiction de circuler entre les voitures. Ce sera une place, une moto''.


 

Pour les Motards en colère, la pratique de la circulation interfile profite à tous et n’est pas dangereuse. Bien au contraire expliquent-ils, c’est du bon sens.
Pour eux, il s’agit même d’aller plus loin. En légalisant la CIF, sa pratique serait enseignée dans les auto-écoles pour être mieux assimilée.

Parmi les explications apportées par les Motards en colère pour justifier de la pertinence de la circulation interfile : ''cette pratique bénéficie à tous car en permettant une meilleure fluidité du trafic pour tous, elle diminue mécaniquement les bouchons, et donc la pollution !
En Belgique ou la circulation interfile est légalisée depuis 2011, l’université de Louvain a déterminé que 10% de deux-roues en circulation en remplacement de voitures ferait diminuer les bouchons de 40%  !''.

Les motards en colère déplorent que ''la communication sur la fin de l’expérimentation laisse pour le moins planer un doute sur ce sujet. Surtout, la FFMC estime que l’expérience a concrètement porté ses fruits et l’a prouvé ! L’étude a démontré que le respect des règles était une condition fondamentale d’une CIF efficace et sûre, la FFMC souhaiterait une extension à l’ensemble du territoire français, ce qui permettrait des relais efficaces de la formation-information-communication sur le sujet, sans qu’il soit besoin de s’interroger sur le fait d’être ou non dans une zone concernée par l’expérimentation pour en acquérir les bonnes pratiques''.

Sur son site internet, la Fédération des Motards en colère du Rhône donne quelques conseils et informations à destination des automobilistes

• Facilitez la circulation des 2RM en vous déportant légèrement sur votre file, un 2RM en interfile c’est moins d’embouteillage et plus de sécurité !
• Conservez une distance de sécurité suffisante avec le véhicule qui vous précède.
• Utilisez toujours vos clignotants pour signaler un changement de files.
• Avant de changer de file, contrôlez vos rétroviseurs et l’angle mort.
• Évitez de jeter un mégot par la fenêtre (ou quoi que ce soit d’autre !), cela peut être dangereux pour les 2RM. 
• Les motos sont des véhicules de petit gabarit qui se remarquent moins. Elles bénéficient également de capacité d’accélération supérieure aux voitures, qui peuvent surprendre les automobilistes. Tenez en compte !
• Lorsque vous circulez sur la file la plus à gauche et que vous apercevez un motard qui remonte les files, en mettant votre clignotant à gauche, vous signifiez au motard que vous l’avez vu et que vous le laissez passer. Il vous en saura gré, et s’il a lu ce qui précède, vous remerciera.
• Un motard qui tend le pied ou vous fait un signe « V » de la main vous adresse un remerciement !

A Valence, les motards se sont retrouvés dans la matinée.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moto manifestation économie social routes transports