Lyon : manifestation régionale de la fonction publique et des pompiers

Manifestation des pompiers, des services d'urgence et des personnels soignants à Paris le 15 octobre 2019 / © France 3
Manifestation des pompiers, des services d'urgence et des personnels soignants à Paris le 15 octobre 2019 / © France 3

Ce jeudi 14 novembre, pompiers et personnels de la santé descendent dans les rues de Lyon pour dénoncer la casse du service public et la loi Financement de la Sécurité sociale. Fait rare, des médecins et des cadres constitués en collectif inter-hôpitaux se joignent à la manifestation régionale.

Par Fatima Bouyablane

La manifestation est régionale. Il devrait y avoir du monde pour battre le pavé ce jeudi 14 novembre dans les rues de Lyon. Personnels hospitaliers, techniques, administratifs, personnels des Ehpad, de la psychiatrie, des soins à domicile, médecins, sapeurs-pompiers et usagers manifesteront contre la casse de l'hôpital et des services publics.
Beaucoup d'entre eux sont en grève depuis juin dernier.

Chacun à ses revendications, mais il y a des convergences. Alors que le Sénat examine le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2020, adopté par l'Assemblée nationale, tous dénoncent le manque d'effectifs et de reconnaissance.

Pour les urgences, il y a trop de fermetures de lits et pas assez de personnels.
"Des patients attendent sur des brancards dans les couloirs de l'hôpital, souvent plusieurs heures d'affilée", témoigne Thomas Laurent, membre du collectif inter-urgence.

Pour les pompiers, "Ce sont des casernes de plus en plus éloignées, qui viennent combler le manque d'effectifs en ville", dénonce Marc Darcissac, secrétaire général adjoint CGT Pompiers  Rhône et Métropole.
"Il faudrait 150 postes pour pallier ce manque d'effectifs. Les pompiers volontaires sont nombreux à vouloir devenir professionnels. Ils sont sur la liste d'aptitude. On pourrait les embaucher. La population est en danger car on n'est pas nombreux". 

Des chefs de service, médecins hospitaliers, internes, cadres et secrétaires ont décidé de se constituer en collectif inter-hôpitaux pour se joindre au mouvement.

Un rendez-vous est donné entre 10h et 12h devant l'hôpital Edouard Herriot. Le cortège partira à 14h, place d'Arsonval pour se rendre à la préfecture du Rhône, en passant par l'ARS, agence régionale de santé.
Par ailleurs, une minute de silence est prévue à 11h devant l'Hôpital Femme mère enfant à Bron.

 

Sur le même sujet

Les + Lus