Lyon - Samia, tapissière décoratrice sur les pentes de la Croix-Rousse, nous ouvre son atelier

Le guindage, le terme appartient au vocabulaire du tapissier. On fixe les ressorts à la forme définitive du fauteuil. Le saviez-vous ? le mot a donné l'expression "être guindé". / © France 3 RA
Le guindage, le terme appartient au vocabulaire du tapissier. On fixe les ressorts à la forme définitive du fauteuil. Le saviez-vous ? le mot a donné l'expression "être guindé". / © France 3 RA

Samia Boughattas est artisan, tapissière décoratrice de son état. Installée depuis douze ans sur les pentes de la Croix-Rousse, rue des Tables Claudiennes, elle redonne une nouvelle jeunesse aux fauteuils, chaises et autres sièges. Samia oeuvre dans les règles de l'art et "travaille pour 50 ans" !

Par Dolores Mazzola



"Assoyez-vous donc", c'est le nom de l'atelier de Samia. Un atelier ouvert sur la rue, convivial et chaleureux qui fleure bon le crin végétal dès que l'on pousse la porte. Un nom qui sonne comme une belle invitation à prendre place sur les "commodités de la conversation"... On l'aura compris avec l'usage de cette périphrase empruntée à Molière, chez Samia on restaure de manière artisanale et dans les règles de l'art. Car le métier de tapissier est ancestral, autrefois réservé à la gent masculine. Restaurer un siège, un fauteuil, une chaise ou encore une banquette requiert de la patience, des années d'expérience et de pratique et un peu de poigne aussi. C'est un artisanat précieux et loin d'être "ridicule" même à l'heure des nouvelles technologies et de l'invasion des tutoriels de tapisserie sur la toile ! 

Redonner vie à un fauteuil avec force ressorts, crin, semences et toile forte...  cela s'apprend. Et Samia dispense aussi des cours à de studieux élèves. Certains, très appliqués, sont là depuis plusieurs années. "On a toutes attrapé le virus de la tapisserie chez Samia, et l'on cherche constamment des sièges à réparer" m'a confié Nicole, l'une des élèves de ce cours du mardi 100% féminin. Chez Samia, on vient en effet avec son siège pour apprendre à le restaurer ou à le transformer soi-même. Des cours sous l'oeil attentif et expert de notre artisan. Boucler une restauration peut prendre des mois mais il n'y a pas de cas désespéré ! "Tout le monde peut apprendre," m'assure l'énergique Samia. A ce titre, il faut souligner la devise de la maison : "S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème !". 
© France 3 RA
© France 3 RA

Ce que l'on a appris ... 

Pour une restauration dans les règles de l'art de son fauteuil d'époque ou contemporain, il faut le plus souvent le revoir entièrement - du sanglage à la pose du tissu et du galon - et les étapes sont très nombreuses. Il faut même parfois faire appel à un ébéniste pour les grosses réparations sur le bois. Et la restauration doit durer dans le temps : "Lorsqu'on travaille à l'ancienne, on fait un travail pour 50 ans. Evidemment pas le tissu mais la garniture est garantie pour 50 ans," m'explique notre artisan. Un savoir-faire artisanal garanti sur un demi-siècle, on reste rêveur à l'heure du mobilier jetable et éphémère ! Mais attention, un artisan tapissier dispose aussi de solides connaissances de l'histoire des styles: "on ne restaure pas un fauteuil Voltaire comme une Bergère ou un crapaud. Il faut respecter la forme et le style," précise Samia, formée à l'Histoire de l'Art. Notre artisan est intransigeante sur la qualité, ferme concernant le savoir-faire... mais pas "guindée" (on n'a pas résisté au joke !).

Sanglage, guindage, pose du crin et de la toile forte, piquage... on a eu un petit aperçu du métier de tapissier - décorateur dans l'émission 9h50 le matin Auvergne Rhône-Alpes.

Dans l'atelier Assoyez-vous donc : rencontre avec Samia et ses élèves
Un petit aperçu des étapes essentielles de la restauration comme le sanglage.
Guindage, mise en crin ... on découvre ce qui se cache dans notre siège !
"Un métier très long à apprendre ..."




Atelier Assoyez-Vous-Donc,
4 rue des tables claudiennes, 69001 LYON
Tel/fax : 04 72 00 88 98

Le site : www.assoyezvousdonc.fr

Sur le même sujet

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus