• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Maison d'Izieu : le crowdfounfding pour remplacer les subventions régionales

© AFP
© AFP

Sur la plateforme AgoraDon, dédiée aux projets liés à l'art, au patrimoine et à la mémoire, le public est invité à faire un don pour soutenir le Mémorial des enfants juifs exterminés. Suite à une modification des subventions accordées par Auvergne-Rhône-Alpes, l'avenir du lieu est ménacé.

Par Sandra Méallier

Un récent vote de la région Auvergne-Rhône-Alpes a provoqué une baisse effective des subventions attribuées à la Maison d’Izieu de 20.000€ puisque ce montant, désormais conditionné à des opérations de partenariats régionaux, n’entre plus dans leur budget de fonctionnement. Cette somme représente une part importante des besoins de l'établissement, d'où cet appel au financement participatif.

Depuis plus de 70 ans, la Maison d’Izieu témoigne de l’un des crimes les plus atroces de la Seconde Guerre mondiale : la rafle de 44 enfants juifs qui y avaient trouvé refuge. Une mission qu'elle accomplie auprès de 30 000 visiteurs annuels.

Que s'est-il passé à Izieu le 6 avril 1944 ?

La Maison d’Izieu, ouverte par Sabine et Miron Zlatin, accueille de mai 1943 à avril 1944 plus de cent enfants juifs pour les soustraire aux persécutions antisémites.

Au matin du 6 avril 1944, les 44 enfants et 7 éducateurs qui s’y trouvent sont raflés sur ordre de Klaus Barbie, responsable de la Gestapo de Lyon, et déportés.

À l’exception de deux adolescents et de Miron Zlatin, fusillés à Reval (aujourd’hui Tallinn) en Estonie, tous sont déportés à Auschwitz. Seule une adulte, Léa Feldblum, en revient ; tous les autres sont gazés dès leur arrivée.

A lire aussi

Sur le même sujet

Malou, résistante ardéchoise

Les + Lus