En attendant un film sur Mandrin, tournage d'un court métrage à Saint-Christophe-la-Grotte, en Savoie

Publié le Mis à jour le

Le réalisateur Jean-Max Peteau et son équipe tournent un "teaser" pour leur futur film consacré au célèbre contrebandier. Le court métrage est destiné à rechercher des financements pour le projet. 

C'est un projet d'envergure... et multimédia. Depuis 2 ans, Jean-Max Peteau a lancé un concours, réalisé un documentaire, créé un site internet, et écrit un scénario pour un long-métrage cinéma.



Au coeur de cette aventure: Louis Mandrin, personnage méconnu, et pourtant célébrissime, né à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, en Isère, en 1725, mort à Valence 30 ans plus tard.



Entre ces 2 dates, une existence rocambolesque, entre Robin-des-bois et Mesrine, à la fois jeune délinquant et rebelle. Le trafic, la contrebande, de la Suisse à l'Aveyron, en passant par l'Isère et la Savoie, pour se venger des puissants de l'époque: les fermiers généraux. Mandrin les tenait pour responsables de la mort de son frère.



A la recherche de 250.000 euros

Pour réaliser son "western du XVIIIème siècle", Jean-Max a besoin de 250.000 euros... pour commencer. Il a déjà rassemblé des entreprises du Dauphiné-Savoie, le territoire qui sera évidemment valorisé par le film. Pour le "teaser", toute l'équipe cinéma professionnelle travaille bénévolement. Le vrai tournage devrait commencer au printemps 2016. Jean-Max estime le public potentiel à 1 million de spectateurs. 



"C'est pas juste un film d'aventure", explique-t-il, "c'est aussi un contexte politique, à une époque de grande misère. Mandrin, c'est le jeune délinquant de l'époque."

Reportage Grégory Lespinasse et Franck Céroni

durée de la vidéo: 01 min 57


Si vous voulez participer au film, le parrainer, entreprise ou particulier, n'hésitez pas à contacter l'équipe du grand projet Mandrin.



Ecoutez l'interview de Michèle Laurence, scénariste et dialoguiste du film.

durée de la vidéo: 03 min 25


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité