• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Marie-Agnès Petit (LR) : “Laurent Wauquiez, un candidat droit dans ses bottes”

© France 3
© France 3

Pour Marie-Agnès Petit (LR), deuxième sur la liste de Laurent Wauquiez en Haute-Loire c'est à la fois l'ancrage local et la volonté de "faire de la politique autrement" qui ont permis la victoire de Laurent Wauquiez. 

Par France 3 Auvergne

Marie-Agnès Petit, deuxième sur la liste de Laurent Wauquiez en Haute-Loire a accueilli la victoire des siens avec enthousiasme : "C'est une belle victoire pour le département de la Haute-Loire d'abord et surtout une belle victoire pour cette région Auvergne-Rhône-Alpes. (...) Je crois que nous avons su partir à temps avec une équipe rassemblée, unie depuis longtemps, une équipe avec des candidats connus, reconnus de par leur engagement sur leur territoire et puis une équipe avec un projet qui est le même depuis le début."

"Après les attentats, prend-on le risque de laisser dehors des personnes qui sont dangereuses pour les uns et les autres ?"

A la question de savoir si le programme très à droite de Laurent Wauquiez l'avait aidé à remporter cette élection, Marie-Agnès Petit a vanté un candidat "droit dans ses bottes" avant d'assumer la place des questions de sécurité dans cette campagne : "on pourrait penser aux derniers attentats qui ont eu lieu en France. Prend-on le risque de laisser dehors des personnes qui sont dangereuses pour les uns et les autres ? Je crois que Laurent Wauquiez a été très clair là-dessus. Aujourd'hui, je crois que les Français attendent que l'on soit clair. Ils en ont marre des gesticulations."

Autre raison qui a selon elle plaidé en la faveur de la liste de droite, "sa façon de faire de la politique autrement". "Regardez les commentaires qu'il y a eu sur la liste de Monsieur Queyranne qui entre les deux tours a été obligé pendant 17 heures de chercher qui, comment, où et surtout pourquoi ? Je crois que la politique comme cela, ça ne suffit plus, ça ne plait plus."

"Nous avons besoin d'emplois !"

Enfin, Marie-Agnès Petit a évoqué la nécessité de se mettre au travail, notamment dans le domaine économique : "nous avons besoin d'emploi pour notre jeunesse, d'infrastructures, de créer de grands pôles qui mettent la région sur le devant de la scène ... par exemple à Charbonnières-les-Bains, en en faisant le premier centre européen des métiers du numérique pour nos étudiants mais aussi pour nos entreprises."

Résultats des Régionales 2015. Interview de Marie-Agnes PETIT

Sur le même sujet

Drôme : les bouchons de l'autoroute du soleil, c'est son boulot !

Les + Lus