Moulins (03) : (Re)visiter la Mal Coiffée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Taubert .

C’est un des bâtiments emblématiques de Moulins et du Bourbonnais. Ce donjon médiéval du château des Ducs de Bourbon construit au XIVe siècle a survécu au temps. Il a été récemment l'objet d'une thèse qui remet en lumière son histoire glorieuse.

Château du plus grand duché de France à la fin du Moyen-Âge et au début de la Renaissance, une tour carré de 45 mètre de haut symbolise particulièrement cette puissance.



Son surnom : la Mal Coiffée. Et ce, en raison d’un donjon à la curieuse toiture. Une tour qui a aussi servi de prison pendant deux siècles, jusqu'en 1983.



Jusqu’alors, on pensait tout connaître de ce lieu. Mais une étudiante en histoire, tombée amoureuse du vieux Moulins, va faire des recherches. Et permettre de redécouvrir cet édifice.



durée de la vidéo: 05 min 27
C’est un des bâtiments emblématiques de Moulins et du Bourbonnais. Ce donjon médiéval du château des Ducs de Bourbon construit au XIVe siècle a survécu au temps. Il a été récemment l'objet d'une thèse qui remet en lumière son histoire glorieuse. ©France 3 Auvergne


Une meilleure connaissance



Après 4 ans de travail, Célia Condello, Docteur en histoire et en archéologie, a cherché aussi à comprendre qui étaient les occupants du château et leur façon de vivre.



Cette meilleure connaissance du palais ducal devrait permettre de mettre en valeur un bâtiment assez méconnu du public.



Pour une bonne raison, après l'incendie accidentel du Château en 1755, la Mal Coiffée devient une prison (1780 à 1983).



Une prison pendant deux siècles



Tous les étages du donjon ont servi de cellules pendant deux siècles.



Dans les caves s’y trouvaient les pires. Sur les murs près des cachots, les visages des derniers prisonniers à être partis pour les camps de concentration en août 1944.



Durant la seconde Guerre Mondiale, la Mal Coiffée était utilisée par la Wehrmacht et la Gestapo.



Et à toutes les époques, les prisonniers ont laissé l'empreinte de leur passage. Des graffitis ornent l'ensemble de la tour. Les plus anciens datent d'avant la Révolution.



Une prochaine exposition



L’édifice a une telle importance historique que le chantier est énorme pour les archéologues. Et les travaux n'en finissent plus dans le château des Ducs de Bourbon.



Les découvertes sont de tailles et variées.



Ces nouvelles données archéologiques et historiques devraient prochainement être présentées au public dans la Mal Coiffée.



Un livre est aussi en préparation pour raconter l'histoire d'un édifice longtemps resté secret.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité