Neige en Isère: Une quinzaine d'intoxications au monoxyde de carbone dans les foyers privés d'électricité

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Aubert

Depuis le début de l'épisode neigeux, les pompiers ont eu fort à faire pour secourir des familles privées de chauffage. Des intoxications au monoxyde de carbone ont été relevées suite à l'utilisation de groupes électrogènes en milieu confiné.

Ce vendredi 22 novembre, une nouvelle famille a été victime d'une intoxication qui peut avoir des conséquences graves sur la santé. A Saint-Hilaire, un homme de 63 ans, une femme de 47 ans et un garçon de 10 ans ont ainsi été légèrement intoxiqués au CO. Ils ont été pris en charge à l'hôpital de Voiron. La faute à un petit groupe électrogène de secours utilisé à l'intérieur de leur maison. Du monoxyde de carbone est en effet souvent dégagé par ces groupes. 

Des cas comme celui-ci, les pompiers de l'Isère en ont recensé une quinzaine depuis mardi. Une conséquence indirecte de l'épisode neigeux et des coupures d'électricité. 

Jeudi, à Montagnieu, une famille de trois personnes a dû être hospitalisée au C.H de Bourgoin-Jallieu. A Four, c'est un couple qui a été intoxiqué à cause d'un groupe électrogène mis en marche dans le garage de leur habitation. Leur état de santé a nécessité un placement en caisson hyperbare avant une hospitalisation au CH Edouard Herriot à Lyon.

Enfin, à la Côte-Saint-André, c'est un enfant qui a fait un malaise alors que le groupe électrogène était au sous-sol de la maison. Il a été transporté au centre hospitalier de Bourgoin pour un examen de contrôle.  

En Isère, 6000 foyers étaient encore privés d'électricité ce vendredi à 7h30 (1000 foyers dans l'avant-pays savoyard). Il est recommandé de ne pas utiliser de groupe électrogène dans un espace confiné. Les communes ont mis à la disposition de ces personnes des espaces de vie de type salle communale ou gymnase.