• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Nouveau mouvement de grève sur la plate-forme chimique de Pont-de-Claix en Isère

le site est de nouveau en grève ce 13 décembre
le site est de nouveau en grève ce 13 décembre

Les salariés de Vencorex sont de nouveau en grève depuis ce vendredi 13 décembre. Pendant la matinée, une soixantaine d'entre eux a bloqué les accès de l'usine. La production est à l'arrêt. Ils n'ont toujours pas obtenu de réponse de la direction sur un possible plan de suppression de 300 emplois.

Par France 3 Alpes

Reportage. Toutes les portes de l'usine bloquées pour la matinée. C'est la deuxième fois en 15 jours que les ouvriers de Vencorex se mettent ainsi en grève. Un mouvement de colère motivé par la même crainte: la suppression d'un atelier et donc de 300 emplois sur 550 d'ici à 2016.

La direction conteste cette perspective. Elle invoque un recentrage des activités chimiques. Actuellement la production principale est destinée aux mousses pour l'automobile et l'ameublement. Le projet mise sur des produits plus rentables, des composants pour peintures et vernis.

   >>> Lire aussi - Les salariés de Vencorex vent debout

L'usine a été reprise en 2011 par un groupe pétrochimique thaïlandais associé à un Suédois. Le groupe s'était engagé à investir 150 millions d'euros pour moderniser un outil de production vieillissant et pour répondre au Plan de Prévention des Risques. Un plan soutenu financièrement par des fonds publics, ce qui, aujourd'hui, crée la polémique.

   >>> Lire aussi - EELV prône de conditionner les aides aux entreprises

DMCloud:136913
Nouvelle grève
Felipe Da Cruz Délégué syndical CGT société Vencorex, Pascal Lecroq Directeur de l'usine Vencorex, Jean-Yves Cesaronni Délégué syndical CGTsociété Vencorex

La direction ne devrait confirmer, ou infirmer la restructuration qu'en février, lors du Comité d'entreprise.





 

Sur le même sujet

Valence (Drôme) : une explosion dans un appartement fait un mort et un blessé léger

Les + Lus