Baptiste Ventadour : le jeune chanteur corrézien tourmenté et amoureux de la vie sort son nouveau single

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Petit

Et de 3 avec Play Two ! Baptiste Ventadour, le jeune chanteur corrézien, sort "Une vie" son 3e single avec le label "Play Two".

Baptiste Ventadour aurait pu profiter de sa "gueule d'ange" pour faire craquer les fans avec des chansons faciles. Il a fait tout le contraire.  

Le jeune chanteur de 22 ans, qui a grandi à Ussel et vit désormais à Clermont-Ferrand, vient de sortir son nouveau titre, accompagné d’un clip vidéo.

 "Une vie" est une chanson intimiste qui rassemble : “Ce sont toutes les petites choses qu’on peut se dire. Tout le monde peut s’y reconnaître”

Ces petits mots que l’on prononce tous les jours, et qui nous permettent parfois de dire à nos proches qu’on les aime, le jeune artiste y est très sensible : “Je suis peut-être en décalage avec mon âge, mais c'est ce qui me touche et j'ai envie de le mettre en chanson”.

Il a composé la musique sur une guitare à 12 cordes, base de tous ses arrangements.  

Mes mélodies sont assez spontanées. Je sais immédiatement de quoi ça va parler et où je veux en venir.

Baptiste Ventadour

L’auteur du texte s’appelle Jack Simard. Baptiste adore sa plume : “Il a un côté écorché et des tournures de phrase incroyables.” Les deux acolytes se sont croisés lors des rencontres d’Astafford, initiées il y a 20 ans par Francis Cabrel.  

Le temps qui passe 

Il y a quelques mois, Baptiste nous a fait découvrir la chanson Le mal des grands boulevards. Ce morceau parle d’une rupture avec “tout ce qu’on peut en retirer de positif”.  

En juin 2020, le tout premier single sorti avec le label Play Two était une chanson écologiste évoquant la fin du monde : Que reste-t-il ?".  

Toutes les mélodies du Corrézien né à Faux-La-Montagne sont entrainantes. Alors que ses textes sont plutôt noirs. Un peu à la manière de l’un des artistes qu’il admire le plus : Stromae. De là à dire qu’il pourrait s’agir de la marque d’une époque, il n’y a qu’un pas. 

Ce qui me fait peur, c’est le temps qui passe. Avoir peur du temps qui passe, c’est aimer la vie. On a peur que ça s’arrête quel que soit l'âge.

Baptiste Ventadour

Covid et 1er album

Baptiste a profité de la crise sanitaire pour enregistrer tranquillement son premier album dans un studio Bruxellois.

Pour cela, il a collaboré avec Lionel Cappouliez. Cet ingénieur du son est reconnu pour son travail avec Stromae, Big Flo et Oli, Maître Gims, Patrick Bruel ou Boulevard des airs. 

Cet album devrait sortir au printemps. Grand Corps malade a accepté d’écrire l’un des textes. 

En attendant, les concerts reprennent progressivement. Plusieurs dates à Paris sont déjà programmées.