L'opposition critique les berlines “flambant neuves” de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

La Région fait valoir qu'elle achète ses véhicules à des prix nettement inférieurs au marché, en passant par une centrale d'achat. / © FTV
La Région fait valoir qu'elle achète ses véhicules à des prix nettement inférieurs au marché, en passant par une centrale d'achat. / © FTV

Sur le réseau social Twitter, l'opposition dénonce l'achat de berlines neuves par la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et interpelle Laurent Wauquiez sur son exemplarité. La région a pourtant fait d'importantes économies sur ce poste de dépenses.

Par Mathieu Boudet

Le groupe Socialiste et Démocrate de la région Auvergne-Rhône-Alpes interpelle Laurent Wauquiez sur son compte Twitter, l'accusant de manque d'exemplarité après l'achat par la région de "16 berlines noires flambant neuves".

 

"Quel est le symbole ?"

Posté le 30 novembre dernier, la vidéo montre les véhicules Peugeot 508 qui semblent haut de gamme, et présente un montage ironique de déclarations de Laurent Wauquiez, président de la région, prônant l'exemplarité. "Nous notre logique à la région, c'est que les élus s'appliquent d'abord à eux même ce qu'ils demandent aux autres." Le président du groupe, Jean-François Debat, a également posté la video, interpellant Laurent Wauquiez : "On vend quelques Clios et on en fait un symbole: on achète 16 berlines, quel est le symbole?" 

 

 


Laurent Wauquiez avait vendu 67 voitures

Le président de la région Laurent Wauquiez avait effectivement communiqué, au début de son mandat, sur des économies substantielles réalisées grâce à la vente de véhicules de la région. Soixante-sept voitures vendues pour 290 000 €. Par ailleurs, la région communiquait sur des économies de 70 000 € en entretien et en carburant. L'opposition tente ainsi de s'en prendre à un symbole, d'autant que Laurent Wauquiez s'appuie largement sur son bilan financier positif, selon l'appréciation de la Cour des Comptes. La Région a ainsi réduit ses dépenses de 12,5%, et est à ce titre la région française qui a le plus réduit ses dépenses, selon l'institution.


 

180 000 € d'économies par an

Contactés, les services de Laurent Wauquiez expliquent que le renouvellement de la flotte de véhicule s'inscrit dans une opération de gestion courante : "les précédents véhicules affichaient entre 130 et 180 000 km au compteur, les coûts d'entretiens auraient augmentés si on ne les changeait pas".

Par ailleurs, la région ajoute qu'elle fait des économies majeures par rapport à la gestion des trajets sous le mandat précédent du socialiste Jean-Jack Queyranne : "en mettant fin aux trajets en taxi, on a réalisé 180 000 € d'économie  par an ! Une seule année de frais de taxis d’un seul élu du  groupe PS coûtait plus cher que le prix d’une Peugeot 508 neuve !" se défend l'équipe de Laurent Wauquiez.

La région explique par ailleurs qu'elle acquiert ses véhicules auprès d'une centrale d'achat, à des prix réservés aux collectivités, largement en-dessous du prix du marché. "La centrale propose 2 modèles de berlines pour les longs trajets, la Renault Talisman ou la Peugeot 508, on a opté pour Peugeot", explique un membre du cabinet. "Avec le même souci d’exigence, les véhicules seront revendus aux enchères", précise-t-il.




 

Sur le même sujet

Les + Lus