Cet article date de plus de 7 ans

Une passagère grenobloise du vol Dakar-Lyon témoigne après la sortie de piste à Lyon-Saint-Exupéry

Joëlle Guillaume était à bord de l'A 321 qui a fait une sortie de piste lors de son atterrissage sur l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. Encore sous le choc, elle félicite les secours mais exprime sa colère devant un équipage "dépassé par la situation".

Joelle Guillaume chez elle à Grenoble est encore sous le choc
Joelle Guillaume chez elle à Grenoble est encore sous le choc © France 3 Alpes
Un A 321 transportant 181 personnes a fait une sortie de piste vendredi 29 mars en soirée lors de son atterrissage à l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry, sans faire de blessés.

La nuit a donc été courte pour Joëlle Guillaume qui n'a pu rejoindre son domicile qu'à 2 heures du matin "en sautant dans la dernière navette qui quittait l'aéroport". Au lendemain de ce qui aurait pu être un drame, elle ne mâche pas ses mots à l'égard de la compagnie Air Méditerranée et du personnel grec qui a visiblement mal "géré" la crise.


L’A321 avait décollé de Dakar (Sénégal) et effectué une escale à Agadir (Maroc) pour prendre de l’essence. 

Après la sortie de piste, les vols ont un temps été suspendus avant un retour à la normale tôt ce samedi matin. 

L'équipage a été entendu par la Gendarmerie des transports aériens (GTA) et le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA), chargés de l'enquête.

Joëlle Guillaume pense qu'il y a eu faute.










Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports faits divers