• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Pédophilie : le père Preynat fait appel de la non-prescription des faits

Le père Preynat, mis en examen pour des agressions sexuelles commises sur des mineurs dans les années 90, conteste la non-prescription des faits décidée par la justice. Il a mandaté son avocat, Me Frédéric Doyez pour  faire appel de cette décision .          

Par Philippe Bette

La défense du père Preynat a finalement changé d'avis. Elle a décidé de constester la non-prescription des faits décidée par la justice mardi. Le juge d'instruction avait en effet pris position en faveur d'une poursuite de la procédure en s'appuyant sur la loi du 18 juin 1998 qui prévoit un changement de prescription et la prise en compte des plaintes des victimes 20 ans après 18 ans.Une disposition qui permet donc d'inscrire dans les délais légaux les plaintes de 4 des victimes du père Preynat, dont les agissements remontent aux années 1990.

Maître Frédéric Doyez explique que ce sujet fait encore l'objet d'interprétations divergentes et il considère avec son client, le père Preynat, qu'il doit être formellement tranché avant le  procès :
Le père Preynat fait appel de la non prescription des faits
Le père Preynat, mis en examen pour des agressions sexuelles commises sur des mineurs va contester devant la justice la non-prescription des faits.Me Fréderic Doyez ,l'avocat du prêtre, explicite sa démarche.


          
   

Sur le même sujet

L'interview de Frédéric Bologna par Aurélie Massait

Les + Lus