Le premier looping en avion, c'était il y a 100 ans

Précurseur de la voltige aérienne, Adolphe Pegoud est l'inventeur du looping. Ce week-end à Montferrat en Isère (sa ville natale), on célèbre le centenaire des exploits du pilote. Nous avons retrouvé dans les archives de l'INA la vidéo du premier looping de Pegoud en 1913.  

Par Céline Aubert

C'était un authentique homme d'aventure, Célestin Adolphe Pegoud. Fils d'agriculteur, c'est dans les nuages qu'il avait la tête, et point trop les pieds dans la terre. Il entre dans l'Armée, où très vite il se passionne pour l'aviation. Son premier vol est une révélation. 

Après l'Armée, Adolphe Pegoud passe son brevet d'aviateur. Le célèbre ingénieur et fabricant d'avion Louis Blériot (premier pilote à avoir traversé La Manche) l'engage comme pilote d'essai pour expérimenter toutes les nouveautés technologiques de l'époque. C'est ainsi que Pegoud testera le parachute de Bonnet. 

En trois ans, les accidents d'avion ont fait des ravages. La Ligue Nationale Aérienne lance un concours d'invention avec 10.000 F à la clé (une somme coquette pour l'époque). Le parachute a déjà été inventé par Léonard de Vinci, mais il n'a jamais été breveté pour être utilisé par un pilote seul dans son avion. 

Lors du dernier essai, alors qu'il saute en parachute, Pegoud observe son avion qui fait de curieuses arabesques dans le ciel. Il se persuade alors que l'appareil est capable de prouesses jusqu'alors insoupçonnées.

Le 1er septembre 1913, Pegoud effectue le premier vol "tête en bas"de l'Histoire, en présence de nombreux journalistes. Le lendemain, devant des représentants de l’aviation civile et militaire, il réalise une série de figures acrobatiques et termine son programme en "bouclant la boucle", l'un des tout premiers loopings. L'exploit lui vaut d'être acclamé partout en Europe, il multiplie les exhibitions jusqu’en Russie. C'est la gloire. 

La Première Guerre Mondiale éclate. Pegoud devient le premier "AS" de la guerre de 14-18, à l'âge de 26 ans. Le 31 août 1915, il livre son dernier combat aérien. Mort pour la patrie. 

DMCloud:103065
Le centenaire du looping
Lieu de tournage : Montferrat (Isère). Intervenants : Henri Benoît-Guérindon, président du Comité Pégoud; Huguette Pierremont, petite nièce de l'aviateur



Sur le même sujet

Les + Lus