Première rétro française de Georgia O'Keeffe, artiste inclassable, au Musée de Grenoble

C'est la première monographie consacrée en France à l’artiste peintre américaine Georgia O’Keeffe. Le Musée de Grenoble expose 80 oeuvres venues de 15 prestigieux musées américains. Un évènement. 

Par Jean-Christophe Pain

Réalisée avec la participation du Musée Georgia O’Keeffe de Santa Fe (Nouveau-Mexique, Etats-Unis) et le soutien du réseau franco-américain de musées FRAME, cette exposition-évènement retrace la carrière d’une icône de l’art américain aussi célèbre aux Etats-Unis que Jackson Pollock.

De ses premières créations à New York jusqu' à son installation au Nouveau-Mexique en 1949, Georgia O’Keeffe fut fortement influencée par la photographie moderne. Pour en rendre compte, l’exposition fait ainsi dialoguer ses peintures avec les images de ses amis photographes et forme un ensemble total de 80 œuvres issues de quinze prestigieux musées américains, mais également de grandes institutions allemandes, espagnoles et françaises.

Georgia O'Keeffe, féministe, avant-gardiste, compagne du photographe Alfred Stieglitz, a produit une oeuvre inclassable, de l'abstraction au figuratif, des années 1910 aux années 1970. 

Reportage Isabelle Colbrant et Damien Borrelly
Georgia O'Keeffe musée Grenoble
Intervenante : Sophie Bernard Conservateur, chargée des collections modernes et contemporaines


Sur le même sujet

Les + Lus