• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Neige : ce qui vous attend cet hiver dans le Sancy (Puy-de-Dôme)

Le Massif du Sancy, 100 kilomètres de ski de fond et 76 de ski de piste à moins d'une heure de route de Clermont-Ferrand / © Cyrille Genet - France 3 Auvergne
Le Massif du Sancy, 100 kilomètres de ski de fond et 76 de ski de piste à moins d'une heure de route de Clermont-Ferrand / © Cyrille Genet - France 3 Auvergne

Les 3 stations de sports d’hiver du Massif du Sancy dans le Puy-de-Dôme devraient ouvrir le 22 décembre, si la météo permet un enneigement suffisant des pistes. Tour d’horizon des nouveautés qui vont animer votre séjour à la montagne en Auvergne.
 

Par Cyrille Genet

Pour attirer chaque hiver plus de vacanciers sur les pentes du Massif du Sancy, les stations du Mont-Dore, de Super-Besse et Chastreix-Sancy innovent chaque saison : de nouvelles pratiques sportives, des aménagements sur les domaines skiables, des cours plus adaptés aux demandes actuelles mais aussi des activités hors neige sont au programme.

A Super-Besse, les sensations :

L’Xtrem Aventure de la Biche est présentée comme l’attraction phare de l’hiver 2018-2019, un parcours aérien de 2600 mètres qui alterne ponts, via ferrata, tyroliennes et sauts dans le vide.
Côté aménagements, 46 enneigeurs ont été installés le long de la piste verte Bois Joli permettant de relier skis aux pieds les principales résidences au front de neige afin de diminuer le nombre d’usagers des navettes en bus.
Dès le mois de janvier, l’école Evolution 2 proposera des stages collectifs de pilotage voiture sur faible adhérence pour apprendre les bons réflexes, sur un parking à l’entrée de la station et non sur le circuit auto qui reste dédié au Trophée Andros.

Confort et sécurité au Mont-Dore :

Au jardin des neiges, les jeunes apprentis skieurs remonteront la pente sur un tapis désormais couvert, abrités du froid et du vent. Le déneigement à la main qui pouvait prendre plusieurs heures en cas de fortes chutes nocturnes ne sera plus nécessaire.
Pour la sécurité, des caissons de gestion des risques d’avalanche pilotés à distance ont été installés, la signalétique a été renforcée et le plan des pistes bénéficie d’un nouveau visuel.

Grands travaux à Chastreix-Sancy :

Le front de neige a été retravaillé pendant l’été, 9000 mètres cubes de terre ont été remaniés pour accompagner l’installation du premier téléski à enrouleur et pinces fixes du massif permettant un débit de 900 skieurs par heure.
Le dispositif de production de neige de culture a été renforcé, des barrières et des résineux ont été plantés en bord de piste pour retenir la neige naturelle.

Des écoles de ski aux offres plus variées :

Là aussi l’été a été propice à la réflexion et les écoles de ski multiplient les offres commerciales : une carte de 5 cours sur la saison proposée par l’ESF du Mont-Dore pour attirer la clientèle locale comme à l’ESI de Super-Besse qui multiplie le formules au choix, la création d’un offre Business pour les entreprises et des stages biathlon par l’ESF de Super-Besse

Le ski nordique mise sur les grands espaces :

Le ski de fond se renforce avec la création d’un pôle Pleine Nature Grand Sancy qui s’étend sur la communauté de communes voisine, accompagné par l’ouverture de 4 nouvelles pistes sur le secteur de Charlannes à La Bourboule et  la rénovation ou la création de salles hors-sac. A Chastreix une nouvelle école ESF Sancy Nordic développera son activité de l’initiation jusqu’à la randonnée nordique (pour un jour ou pour faire le tour du massif en une semaine avec transfert des bagages d’un gîte à l’autre).

Et l’après-ski ?

Depuis de nombreuses années le Massif du Sancy (parfois confronté au manque de neige) propose des activités hors-ski : la détente au centre aqualudique de la Bourboule, du shopping gourmant pour aller à la découverte des spécialités du terroir ou la Saint-Valentin à bord des cabines du téléphérique de Super-Besse avec un panier gourmand (et aphrodisiaque selon la promesse) concocté par le chef étoilé Cyrille Zen.
 

Sur le même sujet

REPLAY. Enquêtes de Région : Classement UNESCO, poule aux œufs d’or ou miroir aux alouettes ?

Les + Lus