Agression sexuelle à Clermont-Ferrand : un suspect interpellé

A Clermont-Ferrand, un suspect dans l'agression sexuelle d'une jeune aide-soignante est en garde-à-vue depuis le 10 mars. / © V. Riffard / FTV
A Clermont-Ferrand, un suspect dans l'agression sexuelle d'une jeune aide-soignante est en garde-à-vue depuis le 10 mars. / © V. Riffard / FTV

A Clermont-Ferrand, après une agression sexuelle signalée par une aide-soignante alors qu’elle prenait son service à l'hôpital Estaing dimanche 8 mars, un suspect a été interpellé et placé en garde à vue. Selon la police, il aurait été formellement identifié par la victime.

Par Solenne Barlot

A Clermont-Ferrand, un suspect a été interpellé et placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur une agression sexuelle commise sur une aide-soignante dimanche 8 mars. Elle a expliqué aux enquêteurs avoir été jetée au sol alors qu’elle se rendait au l'hôpital Estaing de Clermont-Ferrand pour y prendre son service, aux alentours de 6h30 du matin. Grace à une bombe lacrymogène, elle serait parvenue à mettre en fuite son agresseur. Grâce aux caméras de surveillance du centre hospitalier, un homme a été repéré en train de suivre la jeune femme à l’heure indiquée. Il a été interpellé et placé en garde à vue le 10 mars aux environs de 18h45. Selon la police, la jeune femme âgée de 25 ans l’aurait formellement identifié comme étant son agresseur. Sa garde à vue a été prolongée et il devrait faire l’objet d’une présentation devant le parquet dans la journée du jeudi.

Pas de lien établi avec les autres agressions

Selon les enquêteurs, aucun lien n’a été établi, pour l’heure, avec les autres affaires d’agression sexuelle et de viol rapportées pour le même week-end. Des recoupements ADN avec les prélèvements effectués sur les autres victimes sont en cours afin de déterminer avec certitude si le suspect est ou non impliqué dans ces autres agressions. Le suspect est âgé de 19 ans, il réside à Clermont-Ferrand et est originaire du Soudan. La police indique : « Nous espérons que toutes ces affaires simultanées ne sont qu’un dramatique concours de circonstances. Nous invitons les Clermontois à rester prudents, sans céder à la panique. »

Trois autres agressions le même week-end

Pour rappel, 3 autres affaires d’agression sexuelle et de viol avaient été signalées à la police au cours du même week-end : une jeune femme de 19 ans a expliqué avoir été victime de viol dans le centre-ville clermontois, samedi 7 mars, aux alentours de 2 heures du matin. Puis, dimanche, aux alentours de 2 heures du matin, une jeune femme qui rentrait de soirée, affirme avoir été agressée par un homme. Arrivé derrière elle, l'individu lui aurait mis des coups de poing au visage avant de la violer. La jeune femme n’étant pas originaire de Clermont-Ferrand, le lieu exact des faits reste encore imprécis. Enfin, aux alentours de 10 h 45 dimanche, une autre jeune femme dit avoir été agressée alors qu’elle se rendait chez une amie. Elle aurait été plaquée contre le mur par un homme qui aurait alors éjaculé sur elle avant de s'enfuir.

Sur le même sujet

Les + Lus