• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Un aigle royal dans le ciel d’Auvergne

Un aigle royal dans le ciel d'Auvergne
Fauconnier amateur, Laurent Lalane et Tsar, son aigle royal.

Laurent et Tsar sont inséparables. Sur le plancher des vaches pour l’un, dans le ciel d’Auvergne pour l’autre, le fauconnier et l’aigle royal prennent de la hauteur, chacun à sa façon.

Par Kamel Tir

En Auvergne, on est habitué à voir évoluer des rapaces. Si le Milan Royal est le plus majestueux d’entre eux, au-dessus des montagnes du Puy-de-Dôme, certains ont eu la chance d’apercevoir un drôle d’oiseau !  Il s’appelle Tsar et mesure 2,25 mètres d’envergure. Depuis 17 ans, cet aigle royal partage la vie de Laurent Lalane. Ce fauconnier amateur a adopté l’aiglon, à  l’âge de 1 an. Depuis, ils ne se quittent plus, sauf lorsque Tsar est emporté par des vents contraires.

« Tsar, c’est mon bébé »


Grande complicité entre l'homme et l'animal. Laurent et Tsar: une belle histoire qui dure depuis 17 ans. / © J. Doumeng
Grande complicité entre l'homme et l'animal. Laurent et Tsar: une belle histoire qui dure depuis 17 ans. / © J. Doumeng


Ce beau planeur profite des courants ascendants pour prendre de la hauteur. « Hop, hop, hop » lance régulièrement Laurent pour rappeler son compagnon. Tsar reconnaît la voix de son maître. Pour autant, il n’est pas domestiqué. «  Il est dressé, en fauconnerie on dit affété » précise Laurent. « Tsar, c’est mon bébé » confie-t-il. Il n’a connu que Laurent. Grâce à une petite caméra embarquée, Tsar permet à Laurent de voler par procuration. Des images dont le fauconnier ne se lasse pas. «  Quand il voit que je lui installe la caméra, il sait qu’il va voler » s’amuse Laurent.


Un aigle royal dans le ciel d’Auvergne
Grâce à Tsar, Laurent prend lui aussi de la hauteur


Au-dessus du Col de la Croix-Morand, leur terrain de jeu favori, les deux inséparables partagent ainsi de grands moments de complicité.
Espèce protégée, l’aigle royal a conservé son instinct de prédateur. Régulièrement, avec Laurent, il chasse le gibier comme le lièvre.



Sur le même sujet

Un Tour de France pour sensibiliser à la BPCO, une maladie respiratoire

Les + Lus