Amiante : un chantier exceptionnel sur l’autoroute A 75, dans le Puy-de-Dôme

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cyrille Genet

Pour retirer de l’enrobé contenant de l’amiante, l’autoroute A75 qui relie Clermont-Ferrand à Béziers sera en chantier à partir du 16 octobre. L’amiante avait été utilisée entre 1970 et 1995 ; pour l’éliminer, il va falloir prendre des précautions.

La présence d’amiante a été détectée sur les 3 kilomètres de ce tronçon de l’autoroute A75 à la hauteur d’Authezat, à une vingtaine de kilomètres au sud de Clermont-Ferrand. La Direction Interdépartementale des Routes Massif Central a effectué 105 carottages sur l’ensemble de la chaussée qui ont révélé la présence d’amiante.

Pour ce chantier de rénovation de la couche de roulement, il va falloir prendre des précautions particulières. Couramment utilisée entre 1975 et 1995, y compris dans la fabrication des enrobés pour améliorer les performances du revêtement de chaussée notamment en matière de résistance sous l'effet de la circulation, l’amiante est aujourd’hui sous haute surveillance compte tenu des risques pour la santé : 400 à 500 fois plus fines qu’un cheveu, les fibres d’amiante lorsqu’elles sont inhalées peuvent se déposer dans les poumons et provoquer des graves maladies respiratoires comme des cancers.

C’est pourquoi ce chantier a été confié à des entreprises certifiées qui utiliseront des engins adaptés comme des raboteuses travaillant sous protection d’eau et disposant de carters de protection spécifiques. Les personnels et le matériel feront l’objet d’une décontamination à chaque sortie de zone de travail et les déchets seront stockés dans des bennes hermétiques et envoyés vers des centres de stockage de déchets adaptés. "C’est la première fois qu’on fait un tel chantier" indique la DIR Massif Central, "on a pris le parti de faire le maximum en termes de précautions pour les personnels et l’environnement".

La circulation sera perturbée dans ce secteur à compter du 16 octobre, pour une durée estimée de 4 semaines. Sur cet axe qui voit passer 38 500 véhicules par jour en moyenne, la voie de descente, dans le sens Clermont-Béziers sera fermée et la circulation sera basculée sur les voies du sens sud –nord. Les bretelles d’entrée et de sortie de l’échangeur N°7, comprises dans la zone de chantier seront fermées. Les temps de trajet en seront impactés et le Centre d’Ingénierie et de Gestion du Trafic d’Issoire assurera l’information des usagers par des messages sur panneaux et sur le site de Bison Futé.