Pour l'ancienne cuisinière de Johnny Hallyday : “Ces histoires d’héritage noircissent sa mémoire”

Jacqueline Benoit a été la cuisinière de Johnny Hallyday, pendant six années, de 1990 à 1996. Elle a écrit un livre sur ses recettes préférées. / © D.Cros
Jacqueline Benoit a été la cuisinière de Johnny Hallyday, pendant six années, de 1990 à 1996. Elle a écrit un livre sur ses recettes préférées. / © D.Cros

Jacqueline Benoit vit aujourd'hui à Chamalières dans le Puy-de-Dôme. Pendant six ans, de 1990 à 1996, elle a été la cuisinière de Johnny Hallyday. Elle se désole des querelles autour de l’héritage du chanteur qui, selon elle, ternissent la mémoire de l'artiste. 

Par D.Cros

"Ce n’était pas un gros mangeur, pas un gros gourmand. Johnny adorait les petits encas, il mangeait 4 à 5 fois par jour" explique Jacqueline Benoit. Pendant six ans, entre 1990 et 1996, elle a été la cuisinière de Johnny Hallyday.

C’est par le plus grand des hasards qu’elle a concocté ses petits plats. elle décide a 55 ans de changer de vie suite à des problèmes de couple et de santé. Ses cousins domiciliés à Saint-Tropez côtoyaient à l’époque les gardiens de la Laurada. . Ils cherchaient du renfort en cuisine pour l’été. "Mes cousins ont dit aux gardiens : Nous connaissons quelqu’un qui pourrait cuisiner pour Johnny Hallyday et ses proches" explique Jacqueline, puis elle ajoute : "J’avais la réputation d’être la meilleure cuisinière de la famille. Je lui ai dit que je n’avais pas de qualification particulière, que je faisais de la cuisine familiale et que je ferai de mon mieux". Après deux mois d’essai, Jacqueline Benoit a été engagée. Après Saint-Tropez, elle suivi la star à Paris.


Évincée à l’arrivée de Laeticia


"Il était gentil, attachant et d’une grande simplicité" déclare Jacqueline Benoit. Pendant six années, elle a partagé le quotidien de Johnny Hallyday et de ses proches. Elle a vécu à ses côtés, décidé avec lui des menus qu’il désirait manger. Des recettes compilées dans un livre intitulé : Johnny toute la cuisine qu’il aime. Sur la couverture une dédicace : "Pour Jacqueline ma cuisinière préférée. Johnny".

"Johnny toute la cuisine qu’il aime", un livre qui compile les recettes réalisées entre 1990 et 1996 par la cuisinière de Johnny Hallyday. / © J.Benoit
"Johnny toute la cuisine qu’il aime", un livre qui compile les recettes réalisées entre 1990 et 1996 par la cuisinière de Johnny Hallyday. / © J.Benoit
© J.Benoit
© J.Benoit

Une belle histoire qui prend fin à l’arrivée de Laeticia dans la vie de Johnny. "Quand elle est arrivée, elle a fait des pieds et des mains pour me faire partir. Elle l’a manipulée et elle est parvenue à ses fins. Il m’appréciait, ce n’était pas son souhait. Photographe, coach de sport, attachée de presse, moi … elle a fait le vide autour de lui".

Puis elle ajoute en parlant de Laeticia : "J’ai été la première témoin de ce qu’elle était capable de faire… Ca été dur pour moi de quitter Johnny. Quand je l’entendais chanter, ça me donnait envie de pleurer. Puis au fil du temps, ça c’est atténué. Nous avons continué nos vies, chacun de notre côté".

 

Je suis triste pour Laura et David


Dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017, Johnny Hallyday s’est éteint. Quelques mois plus tard, les révélations autour de l’héritage du clan Hallyday ont éclaté. Jacqueline Benoit a écouté les reportages, elle suit les déclarations et lit la presse. Mais pour elle, tout ceci relève de la sphère du privé et ne devrait pas être étalé : "Il y en a 1/3 de vrai et 2/3 de faux, il faut savoir faire le tri dans tout ce qui est dit. C'est dommage...".

"Je suis triste pour Laura et David. C’est vraiment triste tout cela pour ses enfants. Il les aimait beaucoup" précise-t-elle. Puis elle ajoute et quelque part se positionne quand elle dit : "Ce n’est pas possible qu’il ait changé à ce point … Pour moi, ce sont des manipulations et des mensonges".

Mais au-delà des déchirements familiaux, c’est surtout la mémoire de Johnny qui l’importe le plus. "C’est vraiment triste tout ça" dit en soupirant l'ancienne cuisinière. Puis elle ajoute : "Ca le sidérait de voir tout cela. Ses deux grandes passions c’était de chanter et de faire plaisir aux fans. Toutes ces histoires d’héritage … ça noircit sa mémoire. Il ne mérite pas ça … Je pense qu’il faut laisser faire les choses. Il ne faut pas ternir la mémoire de Johnny".

Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus