• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Biodiversité. Certaines espèces animales en danger en Auvergne

Les naturalistes du collectif "Faune Auvergne" alertent sur la diminution de certaines espèces animales à cause du réchauffement climatique. / © PATRIK STOLLARZ / AFP/ Image d'illustration
Les naturalistes du collectif "Faune Auvergne" alertent sur la diminution de certaines espèces animales à cause du réchauffement climatique. / © PATRIK STOLLARZ / AFP/ Image d'illustration

De nombreux naturalistes se sont rassemblés le samedi 3 novembre à Aydat, dans le Puy-de-Dôme. Le collectif « Faune Auvergne » alerte sur la diminution de certaines espèces animales qui sont en danger en Auvergne.
 

Par Virginie Cooke

Les naturalistes auvergnats sont de plus en plus inquiets. Rassemblés pour la 8ème année consécutive à Aydat , le collectif « Faune Auvergne » a partagé les résultats des dernières études menées sur certaines espèces en danger le samedi 3 novembre. 
 


En Auvergne, le nombre de certains animaux est en nette diminution. C’est  le cas des oiseaux comme le merle à plastron ou des reptiles comme la vipère péliade.

« Pour la vipère péliade  qui est un reptile qui vit en montagne, sa baisse est liée au réchauffement climatique. Pour les oiseaux et les insectes, c’est plus compliqué et nous pensons que les pesticides et l’agriculture intensive sont quand même la principale cause de leur diminution », se désole François Guélin, le président du conseil scientifique la Ligue de protection des oiseaux.
 


Le naturaliste ajoute: « les valeurs sont inquiétantes parce que les derniers chiffres nous donnent à peu près 50% de baisse pour les oiseaux au minimum dans les dernières décennies ».

Le collectif « Faune Auvergne » a mis en ligne une base de données afin de regrouper des observations et des études alimentées par 6 associations naturalistes régionales, soit plus de 4000 contributeurs.
 
Biodiversité. Certaines espèces animales en danger en Auvergne
Plus d'une centaines de naturalistes se sont rassemblés à Aydat. Le collectif "Faune Auvergne" a partagé les résultats des dernières études sur certaines espèces en danger. Intervenants : Fabienne Mondié, François Guélin (Président du conseil scientifique de la LPO) et Marine Kreder (bénévole du GOA).  - Alejandro Rozga et Jean Jazeix. Montage de Gilles Malfray.

 

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus