Canicule : ce qu'il faut savoir sur l'utilisation des ventilateurs et des climatiseurs

Trouver du frais pendant cette période de canicule n’est pas chose simple. On est nombreux à se munir de ventilateurs ou de climatiseurs. Malheureusement, à forte dose, ils peuvent être nocifs pour la santé. Une pneumologue de Durtol, près de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme. / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Trouver du frais pendant cette période de canicule n’est pas chose simple. On est nombreux à se munir de ventilateurs ou de climatiseurs. Malheureusement, à forte dose, ils peuvent être nocifs pour la santé. Une pneumologue de Durtol, près de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme. / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Trouver du frais en période de canicule n’est pas chose simple. On est nombreux à se munir de ventilateurs ou de climatiseurs. Malheureusement, à forte dose, ils peuvent être nocifs pour la santé. Une pneumologue de Durtol, près de Clermont-Ferrand, nous explique pourquoi.
 

Par Aurélie Albert

Vous avez chaud ? Vous n’avez qu’une hâte, c’est de vous mettre à l’ombre dans votre bureau où il y a un ventilateur ou mieux un climatiseur ? C’est normal. Avec plus de 40 degrés au thermomètre, on veut tous se rafraîchir d’une manière ou d’une autre. Mais attention, les conséquences sur la santé peuvent être nocives. 
 

Trop d'air, tue le rafraichissement


Il faut déjà faire la différence entre le ventilateur et le climatiseur. « Le ventilateur brasse de l’air qui existe, il ne rafraîchit pas, commente Daniela Muti, pneumologue à la clinique médicale cardio-pneumologie de Durtol, près de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme. Tout dépend du milieu dans lequel on se trouve : il peut y avoir de la poussière ou des particules de produits ménagers. Il va maintenir en suspension des particules ». Alors pour les personnes allergiques, le ventilateur n’est peut-être pas la meilleure solution. 
 

 

Trop de froid, risque d'infection 


Essayons le climatiseur que l’on retrouve dans de nombreuses entreprises, les voitures, et de plus en plus de maisons. Malheureusement, le climatiseur est encore moins bon pour la santé. « Il y a une différence de température entre l’extérieur et l’intérieur, l’air est sec et si le climatiseur n’est pas bien entretenu, il y a un risque d’infection », ajoute la spécialiste. Mais ça ne s’arrête pas là : « il y a un risque d’hyperactivité des voies aériennes, hautes et basses, c’est-à-dire à partir du nez et jusqu’aux poumons. Ca ressemble à de l’asthme. Il peut y avoir une rhino-sinusite ou une sinusite »
 

Une utilisation mesurée

Des conséquences liées à une forte utilisation du climatiseur et du ventilateur. Par cette chaleur, pourtant, ils nous aident bien. Donc voici quelques conseils d’utilisation que nous livre le docteur Daniela Muti : « Il faut bien les utiliser, il ne faut pas essayer d’atteindre les 20 degrés de température. Il faut que ce soit un rafraîchissement mesuré. La différence de température ne doit pas être de plus de cinq degrés par rapport à la température extérieure. Il faut faire attention aux personnes qui sont régulièrement exposées, comme par exemple les conducteurs de taxi »

Vous voilà avertis : malgré la chaleur, utiliser vos ventilateurs et vos climatiseurs avec parcimonie. 
 

Sur le même sujet

Chorale de Roanne/ASVEL : 69-73

Les + Lus