Clermont-Ferrand : une campagne de sensibilisation lancée pour éviter les accidents sur les voies du tramway

A Clermont-Ferrand, la métropole et le syndicat en charge du tramway vont lancer une campagne de sensibilisation pour changer les comportements. / © Sandrine Montero / France 3 Auvergne
A Clermont-Ferrand, la métropole et le syndicat en charge du tramway vont lancer une campagne de sensibilisation pour changer les comportements. / © Sandrine Montero / France 3 Auvergne

Cinquante-cinq c'est le nombre d'accidents ou d'incidents recensés l'année dernière sur les voies du tramway, à Clermont-Ferrand. En partant de ce constat, la métropole et le syndicat en charge du tramway vont lancer une campagne de sensibilisation pour changer les comportements.
 

Par C. L avec Sandrine Montero

Mercredi 11 septembre, à Clermont-Ferrand, malgré des avertissements sonores, une femme a été heurtée par le tramway. C'est justement ce type de situation que redoutent les conducteurs de la T2C. Romain Cusco, conducteur de bus et tramway T2C et élu (CGT) au CE et CHSCT, explique : « On a vraiment alerté parce que toutes les semaines on est très proches d’un accident grave, avec un cycliste ou un piéton. Les téléphones portables et les oreillettes amplifient ce danger. Les gens ne se rendent pas compte et n’entendent même pas le tram arriver, ni le klaxon, ni le gong ».

6 000 comportements à risque par jour

Des passants qui traversent sans faire attention, des camions de livraison qui empiètent sur la plateforme, des vélos, des trottinettes électriques qui empruntent carrément la voie : autant de situations à gérer. Déjà en 2016, une étude recensait plus de 6 000 comportements à risques par jour sur le secteur central de la ligne. Pour les conducteurs du tram, pas d'évitement possible, ils peuvent juste freiner. Lionel Boissier, conducteur de tramway T2C, raconte : « On fait 40 tonnes en charge donc il faut quasiment la longueur du tram, 30 mètres, pour s’arrêter en sécurité. On peut s’arrêter beaucoup plus court, on va éviter l’accident. On va penser que tout s’est bien passé, sauf que dans la rame, il va y avoir 5 ou 6 personnes tombées ou qui ont percuté une barre. Là c’est la rame qui s’arrête, les pompiers doivent venir ».

Une amende de 135 euros

Il faut 30 mètres pour s'arrêter à 25 km/h, 70 mètres en vitesse de pointe à 40 km/h. Circuler sur la voie du tramway est interdit et passible d'une amende de 135 euros. Mais les acteurs des transports en commun clermontois veulent surtout sensibiliser le public. Eric Gauthey, responsable du service marketing T2C, affirme : « Ils perçoivent la plateforme comme une voie libre, en sécurité pour eux. C’est une fausse impression car ce n’est pas la réalité. Des incidents ou accidents nombreux, de plus en plus fréquents, que l’on a, malheureusement le démontrent. C’est ça qu’il faut arriver à faire comprendre ». Affiches, dépliants, clip vidéo sur le web : une campagne progressive et récurrente va être lancée en septembre jusqu'à l'automne 2020. L'an passé, 55 accidents ou incidents ont été recensés sur la plateforme du tramway.
Clermont-Ferrand : une campagne de sensibilisation lancée pour éviter les accidents sur les voies du tramway
Cinquante-cinq c'est le nombre d'accidents ou d'incidents recensés l'année dernière sur les voies du tramway, à Clermont-Ferrand. En partant de ce constat, la métropole et le syndicat en charge du tramway vont lancer une campagne de sensibilisation pour changer les comportements. Intervenants : conducteur de bus et tramway T2C et élu (CGT) au CE et CHSCT / Lionel Boissier, conducteur de tramway T2C / Eric Gauthey, responsable du service marketing T2C Equipe : Sandrine Montero / Jean Jazeix / Laurent Bortolazzo / Alexis Cretin - France 3 Auvergne
 

Sur le même sujet

L'interview de Laurent Soullier, commandant la CRS Alpes

Les + Lus