Jusqu’à présent la conduite d’un véhicule s’organisait autour d’un volant, mais les avancées technologiques permettent (avant d’envisager la généralisation des voitures autonomes) d’utiliser d’autres types de commandes comme des joysticks. Une aubaine pour les aménageurs de véhicules adaptés aux personnes handicapées.

Mercredi 6 décembre, un véhicule équipé de la technologie d’aides à la conduite commandées par microprocesseur a fait quelques tours de démonstration sur le circuit de Charade à proximité de Clermont-Ferrand. Un ordinateur agit entre les diverses commandes (poignées, joysticks, boutons) et des servomoteurs qui font faire tourner le volant ou actionnent les pédales.

Un dispositif particulièrement apprécié par l’un des testeurs Matthieu Rahali : "se retrouver en autonomie à travers un véhicule, c’est une étape importante de sa reconstruction ou du moins de l’apprentissage de sa nouvelle vie en situation de handicap". Pour Florien Truchard qui aménage des véhicules à La Roche-Blanche (63) "c’est une réponse pour des personnes qui tous les jours doivent aller au travail et qui dépendent de personnes et de transports".

Une liberté qui a un certain coût : près de 80 000 euros pour un tel véhicule et son matériel adapté.

Conduire avec un joystick

Ce véhicule adapté permet d'ouvrir la conduite à des personnes à la mobilité fortement réduite. intervenants : Matthieu Rahali; Florian Truchard, gérant de la société Handi-équipement  - Reportage : Joanne Massard, Wilfried Redonnet. Montage : Patricia Raclet.