A Clermont-Ferrand, Damien Inocencio entraîne la sélection chinoise de saut à la perche

Le Clermontois Damien Inocencio entouré de deux perchistes chinois Xu Huiqin et Huang Bokai. / © Christophe Jouvante / France 3 Auvergne
Le Clermontois Damien Inocencio entouré de deux perchistes chinois Xu Huiqin et Huang Bokai. / © Christophe Jouvante / France 3 Auvergne

Le Clermontois Damien Inocencio, ancien entraîneur de Renaud Lavillenie, travaille désormais pour la sélection chinoise de saut à la perche avec deux camps de base l'un à Pékin et l'autre à Clermont-Ferrand.

Par A. Abdelbost avec C. Jouvante

L'entraîneur de la sélection chinoise de saut à la perche est clermontois. Damien Inocencio, ancien entraîneur de Renaud Lavillenie jusqu'à son titre de champion olympique en 2012, a été choisi pour développer ce sport encore confidentiel en Chine en 2014. Tous les ans, il revient sur ses terres pour préparer son équipe.

Le savoir-faire à la française

La Fédération chinoise est à la recherche du savoir-faire à la française dans le domaine du saut à la perche. Bokai, 22 ans est l'un des espoirs que Damien Inocencio doit développer, cela fait déjà 4 ans déjà qu'ils travaillent ensemble et le sportif a vu une évolution : "Avant je gagnais seulement en Chine, maintenant je gagne dans le monde entier. Ce n'est pas qu'un travail, c'est devenu excitant et ça me pousse à donner toujours plus pour devenir le meilleur".

Damien Inocencio doit commencer par faire sortir de leurs boîtes ces athlètes formatés. Un vrai travail de destruction/reconstruction ainsi que l'explique l'entraîneur clermontois :

Les Chinois ne veulent que des champions, donc ils choisissent un grand qui a un peu raté les autres épreuves et ils le mettent à la perche. Il n'y a donc pas l'état d'esprit. La difficulté est de construite une mentalité sur des gens qui sont là parce qu'on les a amenés ici. 
 

"Je veux avant tout battre le record d'Asie"

Pour mener à bien le travail, l'entraîneur a recruté un autre Français, un préparateur physique, Yan Remondin. Les deux hommes alternent avec leurs athlètes les séjours en Chine et dans le reste du monde. Avec deux camps de base l'un à Pékin et l'autre à Clermont-Ferrand. 

Deux mondes bien différents : "J'aime Clermont-Ferrand, j'aime mon travail. Ici on fonctionne différemment de la Chine. Je me sens un peu plus libre pour vivre et travailler. Je veux progresser mais je veux avant tout battre le record d'Asie. Avant de penser à de grands records, je veux franchir les 4,71 mètres et après on verra", explique Chu Ruichuin. Il y a quelques jours à peine, l'athlète chinoise s'attaquait à une barre à 4,56 m au Meeting des Volcans, au stadium Jean Pellez d'Aubière, en Auvergne pour la première compétition de l'hiver, sous les yeux de son entraîneur Français.
 
Damien Inocencio entraîne la sélection chinoise de saut à la perche à Clermont-Ferrand
Le Clermontois Damien Inocencio, ancien entraîneur de Renaud Lavillenie, travaille désormais pour la sélection chinoise de saut à la perche avec deux camps de base l'un à Pékin et l'autre à Clermont-Ferrand. Intervenants : Huang Bokai - perchiste Chinois, Damien Inocencio - entraîneur de l'équipe masculine de Chine de saut à la perche, Yan Remondin - préparateur physique de l'équipe masculine de Chine de saut à la perche et Xu Huiqin - perchiste chinoise. - C. Jouvante, B. Livertoux et A. Martinez / France 3 Auvergne

Damien Inocencio accompagnera la sélection chinoise jusqu'aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo et espère insuffler de grandes ambitions aux athlètes qu'il entraîne. 
 


 

Sur le même sujet

Grêle en Drôme : un nouveau coup dur

Les + Lus