A Clermont-Ferrand, le désert médical avance dans les quartiers

A Clermont-Ferrand, les quartiers sensibles de Saint Jacques ou Les Vergnes deviennent des zones délaissées par les généralistes. / © R. Thévenot / France 3 Auvergne
A Clermont-Ferrand, les quartiers sensibles de Saint Jacques ou Les Vergnes deviennent des zones délaissées par les généralistes. / © R. Thévenot / France 3 Auvergne

A Clermont-Ferrand, les quartiers sensibles de Saint Jacques ou Les Vergnes deviennent des zones délaissées par les généralistes. Les rares médecins restant sont âgés et ne trouvent pas de remplaçants. Le désert médical avance… 

Par Julien Teiller

En réponse au plan de lutte contre les déserts médicaux présenté par Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi twittait mardi 12 septembre sur la situation dans les quartiers clermontois, en voie de devenir des zones autant touchées par le manque de médecins que certaines ruralités de la région.



Déjà en 2013, inquiets de voir vieillir les rares médecins de certaines zones sensibles de Clermont Ferrand, les habitants avaient signé une pétition pour alerter la municipalité sur le risque de désertification médicale dans les quartiers des Vergnes, de la Plaine et de Champratel...

"C'est un quartier vieillissant et les gens ont des difficultés à contacter et avoir des médecins. Il faudrait un centre médical avec des médecins traitants » explique Daniel Dravert.

Dans le quartier des Vergnes, il ne reste plus que deux médecins... deux autres sont partis, et n'ont pas été remplacés.
Parmi les résistants, le docteur Laffont, installé depuis 40 ans au rez-de-chaussée d'une tour, rue du Château des Vergnes... il repousse autant que possible son départ à la retraite, car il sait que personne ne prendra sa suite...

"Il y a 30 ans c'était  facile de s’installer. Il y avait une stabilité sociale et énormément moins de chômage. Le quartier était beaucoup plus tranquille qu’il ne l’est aujourd’hui. Pour un jeune médecin, c'est difficile de s'installer là-dedans" reconnaît le Dr Laffont.

Financer la fin des études d’étudiants en médecine qui s’engageraient à s’installer dans les quartiers



Les avantages fiscaux dans ces zones franches ou la garantie d'une patientèle très importante ne suffisent plus à convaincre. Pour le docteur, la seule solution est la création d'une maison médicale pour accueillir plusieurs praticiens...

Une structure de ce type est en cours de finalisation à la Gauthière, une autre est en projet à Saint Jacques, à l'autre bout de la ville...
Richard Normann est généraliste dans le quartier depuis 2002. En quinze ans, il a vu partir une dizaine de ses confrères... et en 2013, ce sont des structures d'urgence comme SOS médecins ou l'AMUAC (Association Médicale d'Urgence de L'Agglomération Clermontoise qui ont quitté le quartier, lassées par les incivilités...
Pour lui, Saint Jacques devient un désert médical.

"On peut le dire oui ! Le désert médical se calcule en fonction du nombre de personnes et du nombre de médecins et après on fait un ratio. Forcément, il est plus élevé qu’à la campagne mais il est relativement faible pour que les patients puissent avoir accès à des soins rapidement et correctement"

Actuellement, sur dix étudiants en fin d'études, un seul choisit de s'installer en libéral... Il faut donc prendre des mesures

"Je suis prêt à passer à une étape supérieure c'est-à-dire financer la fin des études d’étudiants en médecine qui s’engageraient à s’installer dans les quartiers de Clermont-Ferrand. Il y a une urgence de proposer aux Clermontois une offre médicale sur l'ensemble du territoire."

La proposition reste à définir, mais Olivier Bianchi souhaiterait pourvoir proposer ce deal aux étudiants à la rentrée 2018-2019.



A Clermont-Ferrand, le désert médical avance dans les quartiers
A Clermont-Ferrand, les quartiers sensibles de Saint Jacques ou Les Vergnes deviennent des zones délaissées par les généralistes. Les rares médecins restant sont âgés et ne trouvent pas de remplaçants. Le désert médical avance… Intervenants : Daniel DRAVERT, Membre du comité de quartier La Plaine Les Vergnes / Dr Alain LAFFONT, Médecin généraliste aux Vergnes / Dr Richard NORMANN, Médecin généraliste à Saint-Jacques / Olivier BIANCHI, Maire (PS) de Clermont-Ferrand. - J. Teiller / R. Thévenot / A. Després / France 3 Auvergne

 

Sur le même sujet

Isère : la carrière du Pont-Barrage, une future aire de grand passage pour les gens du voyage ?

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne