Clermont-Ferrand : l’égalité entre les sexes au cœur de la Journée défense et citoyenneté

Pour faire évoluer les mentalités en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, toutes les occasions sont bonnes. Ainsi, une centaine de jeunes majeurs a pu échanger sur le sujet lors de leur journée de défense et de citoyenneté, au 92ème RI de Clermont-Ferrand. La députée LREM du Puy-de-Dôme Valérie Thomas a participé à ces échanges. / © Y. Fournier / France 3 Auvergne
Pour faire évoluer les mentalités en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, toutes les occasions sont bonnes. Ainsi, une centaine de jeunes majeurs a pu échanger sur le sujet lors de leur journée de défense et de citoyenneté, au 92ème RI de Clermont-Ferrand. La députée LREM du Puy-de-Dôme Valérie Thomas a participé à ces échanges. / © Y. Fournier / France 3 Auvergne

Pour faire évoluer les mentalités en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, toutes les occasions sont bonnes. Ainsi, une centaine de jeunes majeurs a pu échanger sur le sujet lors de leur journée de défense et de citoyenneté, au 92ème RI de Clermont-Ferrand. 

Par Yann Fournier-Passard

A 17 ans, c'est devenu un rituel. Depuis la fin du service militaire obligatoire, les jeunes Français doivent suivre la journée de défense et de citoyenneté. Ce jour-là, à Clermont-Ferrand, au cœur des débats : l’égalité entre les femmes et les hommes.
« Pour moi, c’est super important qu’on en parle autant aux femmes qu’aux hommes… C’est peut-être même plus important qu’on en parle aux hommes », explique Louis, originaire de la Roche-Blanche.

« Les filles, comme les garçons, doivent réagir et se respecter les uns les autres, se soutenir les uns les autres. Les femmes ne doivent pas être les seules à devoir changer », insiste Camille, de Clermont-Ferrand.
Autour d'un quiz sur les droits des femmes en France,  la députée (LREM) du Puy-de-Dôme Valérie Thomas est intervenue spécialement pour prendre le pouls d'une jeunesse sensible aux inégalités, de toutes sortes, entre les sexes.

« J’ai été intéressée par la conscience qu’ils ont de cette inégalité. Peut-être n’ont-ils pas forcement les réponses et les causes. En tout cas, c’est quelque chose qu’ils ont identifié ». A l'heure où ces jeunes pensent à leur orientation, ils se rendent compte des difficultés pour accéder à certains métiers. C’est le cas pour Mélissa qui veut travailler dans la protection judiciaire de la jeunesse : « Je sais qu’être un homme c’est mieux vu que d’être une femme. Parce qu’on est considéré comme plus faible, moins « grande gueule » si je puis dire… Mais je pense pouvoir y arriver »

« Je pense que certains sont rentrés dans cette salle avec une idée et sont sortis avec une autre, positive. Le premier but c’est de changer les mentalités de certaines personnes » insiste Dalil, domicilié à Pont-du-Château.
Ces jeunes, nés pour la plupart en l'an 2000, espèrent incarner, à l’avenir, la génération de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Clermont-Ferrand : l’égalité entre les femmes et les hommes au cœur de la Journée défense et citoyenneté
Pour faire évoluer les mentalités en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, toutes les occasions sont bonnes. Ainsi, une centaine de jeunes majeurs ont pu échanger sur le sujet lors de leur journée de défense et de citoyenneté, au 92ème RI de Clermont-Ferrand. La députée LREM du Puy-de-Dôme Valérie Thomas a participé à ces échanges. - Y. Fournier-Passard / O. Martinet / L. Bortolazzo / A. Després / FRance 3 Auvergne

 

Sur le même sujet

Reportage de Marion Feutry, Yves-Marie Glo, Virgine Muamba

Les + Lus