• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Clermont-Ferrand, des élèves ont chanté pour la commémoration de l'armistice de la Seconde guerre mondiale

Une chorale d'enfants a participé à la commémoration du 8 mai 1945, à Clermont-Ferrand. / © Valérie Riffard / France 3 Auvergne
Une chorale d'enfants a participé à la commémoration du 8 mai 1945, à Clermont-Ferrand. / © Valérie Riffard / France 3 Auvergne

Les traditionnelles commémorations de l'armistice du 8 mai 1945 ont eu lieu durant la matinée, à Clermont-Ferrand. Des élèves de l'agglomération ont formé une chorale le temps de la cérémonie protocolaire et ont entonné les chants traditionnels dans trois langues différentes.

Par A.A. avec V. Riffard

Pour la cérémonie du 8 mai, 150 élèves venus de plusieurs établissements scolaires de l'agglomération de Clermont-Ferrand ont uni leurs voix à celles des officiels pour commémorer l'armistice, se souvenir et rendre hommage. "C'est grâce aux autres qu'on a eu le droit à la liberté alors on doit les remercier", explique l'un des élèves. "C'est important de se rappeler de ce qu'il s'est passé, pour ne pas refaire les mêmes erreurs", ajoute un autre.
 

Des chants en français, anglais et allemand

"Les élèves doivent trouver leur place dans ce dispositif en apportant ce qu'ils ont appris durant l'année et le chant fait partie de ces compétences", indique Eddy Oziol, professeur référent Mémoire et commémorations. Entre les discours et les dépôts de gerbes, les élèves ont entonné trois chants, accompagnés par la fanfare du 92e régiment d'infanterie. 

Symboliquement, ils ont interprété le Chant des partisans et le Chant des marais, en trois langues, le français, l'anglais et l'allemand. "Je trouve ces chants vraiment très beaux, je pense qu'ils rendent hommage et le fait qu'il y ait plusieurs langues, ça fait une sorte de chant européen", souligne une jeune fille. Un avis partagé par Dominique Daron, conseiller pédagogique départemental en éducation musicale : "Le mélange des langues m'a semblé intéressant pour montrer que maintenant, c'est l'Europe qui se construit autour de ces commémorations. C'est les grandes valeurs de la liberté et de la fraternité."
 

Créer du lien

Le chant permet aussi de créer du lien. "J'ai de la chance de travailler avec des enfants qui viennent de beaucoup de pays différents, avec différentes cultures, et c'est important de leur montrer, dans le cadre des cérémonies du 8 mai, que la communauté, ce n'est pas seulement l'école mais c'est beaucoup plus large que ça", fait remarquer François-Régis Croizier - professeur des écoles. 
 
A Clermont-Ferrand, de jeunes élèves ont chanté pour la commémoration de l'armistice de la Seconde guerre mondiale
La cérémonie des commémorations de l'armistice du 8 mai 1945 a été mise en chanson par de jeunes élèves de l'agglomération de Clermont-Ferrand. Intervenants : Eddy Oziol  - professeur référent Mémoire et commémorations, Dominique Daron - conseiller pédagogique départemental en éducation musicale et François-Régis Croizier - professeur des écoles.

 

Sur le même sujet

A l'EHPAD de Neussargues, les résidents prennent la pose

Les + Lus