A Clermont-Ferrand, des migrants dorment à nouveau sous des tentes

Depuis la rentrée scolaire, des tentes ont fait leur apparition sur la place du 1er Mai, à Clermont-Ferrand. / © V. Cooke / France 3 Auvergne
Depuis la rentrée scolaire, des tentes ont fait leur apparition sur la place du 1er Mai, à Clermont-Ferrand. / © V. Cooke / France 3 Auvergne

Depuis la rentrée scolaire, des tentes ont fait leur apparition sur la place du 1er Mai, à Clermont-Ferrand. Des réfugiés et des migrants ont dû quitter un camping de Cournon-d’Auvergne où ils étaient hébergés durant l’été.
 

Par K.T. avec Virginie Cooke

Les tentes sont de retour sur la place du 1er Mai, à Clermont-Ferrand. Un hébergement de fortune pour des réfugiés qui se sont installés là depuis la rentrée scolaire. Parmi ces migrants, on dénombre une vingtaine d’enfants.

Pour l’heure, les centres d'accueil d'urgence sont saturés. Le problème de l'hébergement des réfugiés est récurrent à Clermont-Ferrand. Déjà, à l'été 2017, des migrants avaient trouvé refuge sur cette même place…Et à l'automne dernier, ils étaient une centaine à camper devant la Faculté de Lettres.
« Le responsable c’est quand même l’Etat ! », s’agace Nicole Rouvet, présidente du Secours-Populaire du Puy-de-Dôme. "Tous les enfants mineurs, sur le sol français, doivent être scolarisés : c’est la loi. Aujourd'hui, les enfants ne sont pas déboutés de la scolarité donc c’est très bien qu’ils aillent à l’école. Après, il faut les loger ".


La préfecture a indiqué qu'un examen des dossiers des réfugiés sera réalisé au cas par cas. De son côté, Olivier Bianchi, le maire de Clermont-Ferrand s’est rendu sur place. Pour lui il est impératif de répondre à « cette urgence sociale et humanitaire ».
"Je demande à tous les acteurs pouvant répondre à cette situation de se mettre enfin autour de la table pour répondre à cette urgence sociale et humanitaire !" a déclaré sur place Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand. / © V. Cooke / France 3 Auvergne
"Je demande à tous les acteurs pouvant répondre à cette situation de se mettre enfin autour de la table pour répondre à cette urgence sociale et humanitaire !" a déclaré sur place Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand. / © V. Cooke / France 3 Auvergne

 « Il faut à tout prix une table ronde avec l’ensemble des pouvoirs publics, l’Etat, les associations pour que nous nous mobilisions et que nous trouvions ensemble des solutions pour répondre à cette situation d’urgence », a-t-il insisté.


En attendant que des propositions d'hébergements soient faites aux réfugiés, la solidarité s'organise.
A Clermont-Ferrand, des migrants dorment à nouveau sous des tentes
Depuis la rentrée scolaire, des tentes ont fait leur apparition sur la place du 1er Mai, à Clermont-Ferrand. Des réfugiés et des migrants ont dû quitter un camping de Cournon-d’Auvergne où ils étaient hébergés durant l’été. Intervenants : Selami, demandeur d'asile / Florent, lycéen (17 ans) / Nicole Rouvet, Président du Secours-Populaire 63 / Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand - V. Cooke / A. Martinez / P. Raclet / France 3 Auvergne

Sur le même sujet

A Clermont-Ferrand, des migrants dorment à nouveau sous des tentes

Les + Lus