Clermont-Ferrand : ouverture d’un centre d’hébergement pour les SDF atteints du coronavirus COVID 19

Un nouveau centre d'hébergement pour les SDF atteints du coronavirus COVID 19 ouvre ses portes à Clermont-Ferrand le 30 mars. / © D.Charmeil
Un nouveau centre d'hébergement pour les SDF atteints du coronavirus COVID 19 ouvre ses portes à Clermont-Ferrand le 30 mars. / © D.Charmeil

A Clermont-Ferrand, un centre d’hébergement pour les personnes sans domicile atteintes du coronavirus COVID 19 ouvrira ses portes le 30 mars. Equipé de 70 chambres individuelles, il permettra de surveiller l’état de santé des personnes vulnérables.

Par Solenne Barlot

A Clermont-Ferrand, un centre d’hébergement pour les personnes sans domicile atteintes du coronavirus COVID 19 ouvrira ses portes le 30 mars, a annoncé la préfecture du Puy-de-Dôme dans un communiqué : « Il permettra d’héberger des personnes malades sans gravité qui ne pourraient pas être matériellement isolées dans leur structure d’hébergement ou qui n’auraient pas de lieu d’hébergement. Son aménagement et son équipement, avec l’aide de « Pharmacien sans frontière », ont été assurés ce jour grâce à la mobilisation d’une quarantaine de bénévoles », précise la préfecture. Dans un bâtiment qui était auparavant un EHPAD, le centre d’hébergement pourra accueillir jusqu’à 70 personnes et sera géré par l’association CeCler.

Une douzaine de personnes en permanence sur le site

« Le centre sera géré par une équipe pluridisciplinaire composée de travailleurs sociaux, d’agents d’accueil et de sécurité et de personnel d’entretien, soit 10 personnes sur le site. Les soins et le suivi des patients a été confié à une équipe sanitaire du dispensaire Emile Roux, 2 infirmières et le professeur Jean Perriot », détaille Dominique Charmeil, directrice générale de CeCler. Le centre accueillera, sur avis médical, les personnes sans domicile fixe ou adapté diagnostiquées comme atteintes du COVID 19. « Le secteur social a besoin de structures comme la nôtre. Les centres d’hébergement ne peuvent pas isoler une personne car ce sont des structures collectives, et leurs résidents sont particulièrement vulnérables. Ils ont souvent des comorbidités et une santé rendue fragile par l’errance, ou des pathologies non soignées », raconte Dominique Charmeil.

Des conditions sanitaires strictes

L’ancien EHPAD sera ouvert 2 mois, mais la durée pourrait être prolongée en fonction de l’évolution de l’épidémie : « C’est une vraie soupape pour les structures d’hébergement. Nous proposeront des chambres individuelles, des conditions sanitaires strictes, des distributions de repas directement dans les chambres. En plus de permettre d’éviter la propagation du virus dans les structures, cela va permettre de surveiller l’état de santé des patients et de les envoyer directement à l’hôpital en cas de besoin", affirme Dominique Charmeil. Le centre sera ouvert 7/7j et 24/24h.

Sur le même sujet

Les + Lus