Clermont-Ferrand : les pédiatres “attaquent par le porte-monnaie” le CHU Estaing

Les pédiatres sont en grève du codage au CHU Estaing à Clermont-Ferrand. / © INTERSYNDICALE CHU ESTAING
Les pédiatres sont en grève du codage au CHU Estaing à Clermont-Ferrand. / © INTERSYNDICALE CHU ESTAING

Suite à un mouvement national, les pédiatres du CHU Estaing de Clermont-Ferrand font une grève du codage, qui prive l'hôpital de rémunération pour les actes médicaux réalisés.

Par Solenne Barlot

Une vingtaine de pédiatres ont entamé ce jeudi 24 octobre une grève du codage au CHU Estaing à Clermont-Ferrand. Cette grève est liée à un mouvement national, et prive le CHU de rémunération de la part de la Sécurité Sociale pour les actes médicaux pratiqués. 

"L'hôpital est rémunéré à l'activité", explique Didier Giraudet, représentant syndical Sud Santé. "Chaque acte médical est codé, et si le médecin n'enregistre pas son acte dans le système PMSI (NDLR : Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information), alors la Sécurité Sociale n'a pas l'information et ne peut pas rémunérer l'hôpital pour cet acte". 

"Attaquer l'hôpital par le porte-monnaie"

L'objectif selon lui est "d'attaquer l'hôpital par le porte-monnaie". Ce mouvement n'est pas dirigé contre la direction de l'hôpital, mais a plutôt pour objectif d'interpeller le gouvernement sur les "modes de financement de l'hôpital public", selon le pédiatre Etienne Merlin. " La goutte d'eau c'est le projet de financement de la Sécurité Sociale 2020 qui prévoit 4 milliards d'euros d'économie sur le budget de la santé", s'inquiète le pédiatre. Il pointe une logique de rentabilité au détriement de la qualité des soins. 

Les pédiatres demandent, entre autres, une revalorisation des salaires, non pas pour les médecins mais pour le reste des personnels de l'hopital, ainsi que l'arrêt de la fermeture des lits. Selon Didier Giraudet le mouvement pourrait se poursuivre jusqu'au 14 novembre, jour de grève nationale.

Les + Lus