Grève du 17 décembre à Clermont-Ferrand : des milliers de manifestants contre la réforme des retraites

Des organisations syndicales ont lancé un appel à manifester mardi 17 décembre à Clermont-Ferrand contre la réforme des retraites. Dans la capitale auvergnate, le cortège est parti à 10 h de la place du 1er mai. La CGT estime à 25 000 le nombre de manifestants, contre 7 800 pour la préfecture. 
 

A Clermont-Ferrand, le cortège est arrivé à la mi-journée place de Jaude.
A Clermont-Ferrand, le cortège est arrivé à la mi-journée place de Jaude. © Joanne Massard / France 3 Auvergne
A Clermont-Ferrand, de nombreuses organisations syndicales ont lancé un appel à la mobilisation mardi 17 décembre : CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, CFDT, CFDT, FAGE et UNSA. Elles s’opposent à la réforme des retraites initiée par le gouvernement. En France, quelque 250 manifestations sont programmées. A Clermont-Ferrand, la manifestation du 5 décembre avait rassemblé entre 15 000 personnes selon la préfecture et 30 000 selon les syndicats. Le 10 décembre, il y avait environ 5 500 manifestants selon la préfecture. Pour cette nouvelle journée d'action, quelle sera la mobilisation à Clermont-Ferrand ? En effet, l'UNSA et la CFDT rejoignent les manifestants. Suivez notre direct.
 

13h05

Le syndicat CGT a pris la parole : "Pas de trêve tant que le gouvernement ne retire pas son projet de réforme. Mieux vaut la galère à Noël qu'une retraite de misère".

12h55

Place de Jaude, les prises de parole des différents syndicats se succèdent.

12h35

Les manifestants arrivent place de Jaude.

12h15

Des Gilets jaunes sont présents en début de cortège. Alain le Gaulois affirme : « Ca fait un an que l’on est là. Les retraites font partie de nos revendications. On va manifester tant que l’on pourra. Si les syndicats veulent suivre, c’est très bien. On ne lâchera pas, quoi qu’il arrive. Il faut que les gens comprennent qu’il vaut mieux perdre un Noël que perdre 300 euros par mois pendant des années ».

12h00

Selon un premier comptage, la préfecture du Puy-de-Dôme estime à 7 800 le nombre de manifestants. 

11h55

Sur une pancarte on peut lire : "Quand c'est non, c'est non. Balance ton Macron. Non au viol démocratique".


11h50

Le syndicat CGT avance un premier comptage de 25 000 manifestants. On attend le comptage de la préfecture du Puy-de-Dôme.

11h45

Emmanuelle Richard, avocate au barreau de Clermont-Ferrand, affirme : « On est là pour défendre notre système de retraite et à travers cela, défendre l’accès à la justice. Si demain les avocats ne gagnent plus leur vie, les petits cabinets qui font de l’aide juridictionnelle ne pourront plus suivre. On se mobilisera en janvier, en février, autant qu’il le faudra, toutes les semaines s’il le faut ».

11h30

Le camion de la CGT scande : « Les jeunes dans la galère, les travailleurs précaires, les vieux dans la misère : on n’en veut pas de cette société-là ».

11h15

Un cheminot indique : « Je comprends les gens mais à mon avis, ils vont vraiment le regretter. La SNCF ne se bat pas vraiment pour ses droits, ses privilèges. Elle se bat pour tout le monde. Elle n’est pas majoritaire dans les manifestations ». Un pompier ajoute : « La balle est dans le camp du gouvernement. S’il veut que les fêtes de Noël se passent bien, il doit faire en sorte que la grève s’arrête. Jusqu’à présent, un pompier bossait jusqu’à 57 ans. Si la réforme passe, ça sera 59 ans, avec des pensions en baisse. Je me vois mal à 59 ans dans les camions ».

11h

Aldric Chapelon, étudiant en droit, souligne : « Je suis là pour défendre un système de retraite qui est attaqué par le gouvernement Macron. Il vise à supprimer la solidarité intergénérationnelle et à tendre vers plus de capitalisation. Cela se fera au profit des plus riches et pas au profit de ceux qui galèrent comme nous ».

10h50

Le cortège est nombreux et a du mal à avancer dans les rues de Clermont-Ferrand.

10h45

Parmi les slogans, on peut entendre celui des enseignants de la FSU : « Retrait de la loi Macron-Delevoye, pour nos retraites, pour nos pensions. La FSU est dans la rue. Les fonds de pension c’est non, oui à la répartition ». Autre slogan, celui de Solidaires : « On est là. Contre le vol des pensions nous on est là. Contre la précarité. Pour la solidarité, la défense des retraités, nous on est là ». Un autre slogan est repris dans les rangs de FO : "Si 69 est érotique, 75 est bien merdique".

10h40

Valérie Guillaume, secrétaire générale CFDT, explique : « La CFDT est présente car on est contre l’âge pivot, pour une retraite décente. On ne veut pas de retraite inférieure au SMIC et il faut tenir compte de la pénibilité pour une justice sociale pour tous. On n’est pas pour le retrait de la réforme mais pour y apporter des améliorations ». Elle se prononce pour une trêve à Noël mais préfère attendre mercredi, jour de la rencontre entre le gouvernement et les organisations syndicales.

10h30

De nombreuses corporations sont représentées dans la manifestation. On trouve des cheminots, des personnels de santé, des agents des impôts, des salariés du secteur aéronautique, des étudiants, des salariés de Volvic, des salariés du commerce, des enseignants, des personnels du secteur de la chimie et des salariés du domaine des transports et de la logistique.

10h20

Le cortège s'est élancé de la place du 1er mai. Parmi les manifestants, on trouve de nombreux personnels de santé, venus notamment de l'hôpital Sainte-Marie de Clermont-Ferrand.

 


La manifestation doit débuter à 10h de la place du 1er mai, avant de se diriger vers Delille. Elle empruntera le boulevard Trudaine et le cours Sablon. Ensuite, le cortège se dirigera vers le boulevard Pasteur, le boulevard Duclaux, la rue Blatin et se terminera place de Jaude. Des axes bloqués et des difficultés de circulation sont donc à prévoir, mardi 17 décembre dans ce secteur de Clermont-Ferrand, notamment dans la matinée où est prévu l'ensemble de la marche.

Pour cette nouvelle journée d’action, de nombreuses perturbations sont attendues à la SNCF, sur le réseau de transports en commun T2C, mais aussi dans les écoles de la ville de Clermont-Ferrand. En raison de la manifestation en centre-ville de Clermont-Ferrand, les services bus et tram seront suspendus à partir de 9h15 environ, et pour la durée de la manifestation.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social grève retraites
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter