Grève du 14 janvier contre la réforme des retraites : quelle mobilisation à Clermont-Ferrand ?

Une mobilisation en baisse pour cette nouvelle journée d'action ce 14 janvier à Clermont-Ferrand. / © V. Mathieu / France 3 Auvergne
Une mobilisation en baisse pour cette nouvelle journée d'action ce 14 janvier à Clermont-Ferrand. / © V. Mathieu / France 3 Auvergne

Une nouvelle manifestation a eu lieu ce mardi 14 janvier à Clermont-Ferrand dans le cadre de la grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites. Si la mobilisation est moindre, les syndicats comptent sur la journée d’action de jeudi 16 janvier.

Par Solenne Barlot

Au départ de la place du 1er Mai à Clermont-Ferrand, une nouvelle manifestation contre la réforme des retraites a rassemblé 1200 personnes selon la préfecture et 3000 selon les premières estimations des syndicats. A l’appel de la CGT, FO, Sud Solidaires, FSU et l’UNEF, les manifestants étaient moins nombreux que lors des précédentes mobilisations. Selon les syndicats, cette baisse est due au fait que la journée d’action la plus importante de la semaine est prévue pour jeudi 16 janvier, où le cortège ne suivra pas son tracé habituel mais partira du siège de Michelin, boulevard Jean Baptiste Dumas, puis se dirigera Place des Bughes, passera par la rue de Blanzat, la rue Jean Richepin, la rue Montlosier et la place Gaillard avant de rejoindre la place de Jaude.

Le retrait de l'âge pivot insuffisant

Si la CFDT et l’UNSA n’ont pas souhaité appeler à manifester cette semaine, à la suite de l’annonce du Premier Ministre Edouard Philippe sur le retrait de l’âge pivot, les autres syndicats souhaitent perpétuer le mouvement jusqu’au retrait intégral du projet de réforme : «  La CFDT et l’UNSA se vantent d’obtenir une prétendue victoire sur le recul de l’âge pivot mais c’est un faux débat. En effet, les réformes successives ont déjà détricoté le système actuel avec notamment la réforme Touraine. Il faut donc revenir sur les réformes qui se sont succédées depuis 1987. Quand l’âge légal est à 62 ans et que les Français partent à 63,4 ans en moyenne, c’est bien parce qu’ils n’ont pas les moyens de partir plus tôt  », dénonce la CGT dans un communiqué.

Nouvelle journée d'action jeudi

Le mot d’ordre est clair pour l’intersyndicale : le mouvement social doit se poursuivre jusqu’au retrait. Dans les rangs des manifestants également, des salariés du privé, des avocats, des lycéens, des personnels de santé, des pompiers mais aussi des enseignants et des gilets jaunes. Mercredi 15 janvier, des tracts seront distribués au niveau des grands ronds-points de Clermont-Ferrand, Riom, Lempdes et Beaumont, pour appeler à la manifestation de ce jeudi.

Sur le même sujet

Les + Lus