• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ivre, le conducteur du train Paris-Clermont a traversé la gare de Nevers à 110 km/h

Le conducteur du train Paris-Clermont qui ne s’est pas arrêté à Nevers était bien en état d’ébriété avancé, a confirmé le parquet de Nevers, vendredi 30 juin dans un communiqué. / © Guillaume SOUVANT / AFP
Le conducteur du train Paris-Clermont qui ne s’est pas arrêté à Nevers était bien en état d’ébriété avancé, a confirmé le parquet de Nevers, vendredi 30 juin dans un communiqué. / © Guillaume SOUVANT / AFP

Avec 3,34 g d’alcool par litre de sang, le conducteur du train Paris-Clermont qui avait oublié de s’arrêter à Nevers, mercredi 28 juin, a traversé la gare à 110 km/h a indiqué, vendredi 30 juin, le parquet de Nevers. A l’intérieur de sa cabine, un cubi entamé de vin rosé de 3 litres a été retrouvé.

Par Kamel Tir

Le conducteur du train Paris-Clermont qui ne s’est pas arrêté à Nevers était bien en état d’ébriété avancé, a confirmé le parquet de Nevers, vendredi 30 juin dans un communiqué. A l’intérieur de sa cabine, un cubi entamé de vin rosé de 3 litres a été retrouvé. Son taux d’alccol a été évalué à 3,34 g par litre de sang a indiqué le parquet.

Des bières et 2 litres de rosé


« Il explique avoir bu plusieurs bières à son domicile en région parisienne, avant de prendre son travail puis avoir continué à boire, tout en conduisant. Il reconnaît avoir acheté le cubi de vin rosé avant de prendre son travail et d’en avoir bu environ 2 litres » précise le procureur de la République.

Avec 200 personnes à bord, le train a traversé la gare de Nevers à 110 km/h. "Le conducteur a été présenté dans la matinée au parquet de Nevers, puis au juge des libertés et de la détention aux fins de le voir placer sous contrôle judiciaire avec notamment interdiction de conduire tous véhicules » indique le parquet. Il sera présenté à la justice le 30 août 2017.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Torrent de grêlons.

Les + Lus