Arrivé dans la matinée, vendredi 6 octobre, le ministre de l’agriculture a visité le sommet de l’élevage qui se tient, pendant 3 jours, au parc des expositions de la Grande halle d’Auvergne, à Clermont-Ferrand. L’occasion pour Stéphane Travert d’échanger avec les représentants du monde agricole ainsi qu’avec les éleveurs du Massif Central.
Parmi les dossiers évoqués par le ministre de l’agriculture : les Etats généraux de l’alimentation ou encore  les ICHN (indemnités compensatoires de handicaps naturels). A ce propos, le ministre a tenu à rassurer les éleveurs.  « Nous avons obtenu de l’Union européenne, une révision des zonages ». Et de promettre que les zones de montagne seront « accompagnées ».

Stéphane Travert qui a bien-sûr été interpellé sur la question des prix. Les éleveurs ne veulent pas être la variable d’ajustement dans les discussions entre l’Etat et la grande distribution. Le ministre s'est voulu rassurant :« Aujourd’hui, il y a une référence : le consommateur. Le consommateur est celui qui vote, c’est celui qui choisit une alimentation de qualité. Aujourd’hui, les consommateurs ne veulent pas d’une alimentation low cost. Ils veulent une alimentation saine, durable et accessible. Et c’est avec les filières que nous allons construire ce message, construire ce dispositif. Ici, nous avons tous les ingrédients dans les terres d’élevage. »».
Les éleveurs ont, quant à eux, insisté : « Nous voulons vivre de notre travail  avec des prix rémunérateurs".


Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.



A Clermont-Ferrand, Stéphane Travert a bien-sûr été interpellé sur la question des prix. C. Genet / France 3 Auvergne


Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.