Municipales 2020 à Clermont-Ferrand : le maire sortant Olivier Bianchi largement en tête à l'issue du premier tour

Retrouvez dès 20h dimanche 15 mars les résultats du premier tour des municipales à Clermont-Ferrand. / © DAMIEN MEYER / AFP
Retrouvez dès 20h dimanche 15 mars les résultats du premier tour des municipales à Clermont-Ferrand. / © DAMIEN MEYER / AFP

Le socialiste Olivier Bianchi obtient 38,10% des voix au premier tour des municipales à Clermont-Ferrand. Il est en ballottage très favorable avant le second tour. 
 

Par Camille Belsoeur

À Clermont-Ferrand, pour les élections municipales, pas moins de 7 candidats étaient dans la course pour briguer le mandat de maire. Le maire sortant socialiste Olivier Bianchi arrive largement en tête du premier tour avec 38,10% des voix. Derrière lui, plusieurs candidats pourraient se maintenir au second tour. 
 
  • Jean-Pierre Brenas, LR et MoDem, menant la  liste « Révéler Clermont » réalise un score de 20,74%. 
  • Eric Faidy, LREM, conduisant la liste « Ensemble transformons Clermont » obtient 15,55% des voix. 
  • Marianne Maximi, LFI, menant la liste « Clermont-Ferrand en commun »,  récolte 12,32% des voix. 
  • Anne Biscos, RN et DLF, conduisant la liste « L’essentiel pour Clermont », rassemble 5,39% des suffrages
  • Marie Savre, LO, avec sa liste « LO-Faire entendre le camp des travailleurs » est dernière de ce srutin avec 1,60%.
  • Philippe Fasquel, Cause commune, avec sa liste « Faisons cause commune », obtient 6,31% des votes.
Les résultats de la ville de Clermont-Ferrand lors des élections municipales 2020. / © Francetv
Les résultats de la ville de Clermont-Ferrand lors des élections municipales 2020. / © Francetv
Les résultats de la ville de Clermont-Ferrand lors des élections municipales 2020. / © Francetv
Les résultats de la ville de Clermont-Ferrand lors des élections municipales 2020. / © Francetv
 


Les déclarations des candidats sur le plateau de France 3 Auvergne

Olivier Bianchi :  "L'abstention, personne ici ne peut s'en réjouir. Elle est forte, elle était structurelle à Clermont-Ferrand, 50% environ à chaque élection depuis 2001. Là, elle s'aggrave pour un phénomène que tout le monde a compris. Mais attention, l'abstention, aujourd'hui, si on s'en tient au droit, ne remet pas en cause la légitimité de l'élection. J'ai du mal à comprendre qu'on puisse aller dévaliser des supermarchés mais qu'on ne puisse pas se retrouver dans un bureau de vote avec des conditions de séparation d'un mètre."
 
Jean-Pierre Brenas : "J'accepte le résultat, bien entendu, le vote est sincère mais avec moins d'un tiers des Clermontois qui se sont déplacés pour aller voter, je considère que le résultat ne reflète pas l'équilibre des forces en présence. Nous avons été victimes de l'abstention, nous avons un électorat qui peut être un petit peu âgé. Je dis aujourd'hui : entendons-nous. Je tends la main à Eric Faidy, je lui dit : fusionnons nos listes, créons une dynamique et arithmétiquement cette élection n'est pas perdue. Mais pour cela, il faut être deux. Nous avons des idées qui sont proches. Nos électorats ne sont pas très éloignés. C'est le seul moyen de mettre un terme à 75 ans de socialisme à Clermont-Ferrand."
 
Eric Faidy : "Je crois que ce soir c'est notre liste, c'est La République en Marche, qui a gagné ces élections. Il y a eu un sondage début janvier, la seule liste qui progresse sérieusement, c'est la nôtre. On nous donnait 10%, on fait quasiment 16%".
 
 
Marianne Maximi : "On est content de notre score même si, au regard de l'abstention, on peut s'interroger sur les conditions démocratiques de ce déroulement d'élection. Je pense que l'abstention a pénalisé toute les listes".


Le contexte de l'élection

Dans la ville réputée imprenable par la droite, le maire socialiste sortant, Olivier Bianchi, rassemble une large union de la gauche. Jean-Pierre Brenas, conseiller régional et qui siège depuis 20 ans au conseil municipal a tendu la main à Michel Fanget, député MoDem. Mais Clermont-Ferrand est un bastion socialiste depuis 75 ans. En 1995, Valéry Giscard d’Estaing avait tenté un repli dans la capitale auvergnate. Il s’était incliné face à Roger Quilliot. C’est lui qui avait mis le pied à l’étrier à l’actuel maire, Olivier Bianchi. En 2001, VGE avait envoyé son assistante Paule Oudot au charbon. Mais la droite n’avait pas fait le poids. En 2008, Brice Hortefeux avait même renoncé à se présenter. En 2014, Olivier Bianchi avait succédé au socialiste Serge Godard.

Si tous les candidats s'accordent à douter du maintien du 2nd tour, Olivier Bianchi affirme : " Nous nous tiendrons prêts à organiser le second tour, si toutefois il est maintenu." Jean-Pierre Brenas a tendu la main au candidat LREM Eric Faidy et lui a proposé une alliance pour le second tour : "Nous avons beaucoup d'idées communes et je retrouve beaucoup de points de mon programme dans le votre. Une alliance permettrait de mettre fin à des années de socialisme." Cette proposition a été rejetée par Eric Faidy : " Vous avez à votre actif 7 défaites consécutives cumulées avec votre allié Michel Fanget."

Sur franceinfo retrouvez le détail des résultats du 1er tour des Municipales à Clermont-Ferrand

Les élections municipales de 2014 à Clermont-Ferrand

En 2014, voici les résultats du premier tour à Clermont-Ferrand. Olivier Bianchi (Union de la gauche) avait viré en tête avec 30,99% des suffrages exprimés. Suivaient Jean-Pierre Brenas (UMP) avec 24,93% des voix et Antoine Rechagneux (FN) avec 12,71% des voix. Ces trois candidats étaient qualifiés pour le second tour. Pour les autres candidats, Alain Laffont (Divers gauche) avait obtenu 11,49% des suffrages, Michel Fanget (LUC) 8% des voix, Mireille Lacombe (DVG) 5,35% des voix, Frédéric Ranchon (DIV) 4,75% des suffrages et enfin Marie Savre (EXG) fermait la marche avec 1,74% des voix.

Au second tour des municipales de 2014, Olivier Bianchi avec sa liste d’union de la gauche l’avait emporté avec 47, 82% des voix. Il devançait Jean-Pierre Brenas (UMP) avec un score de 41,31 % des voix et Antoine Rechagneux (FN) qui recueillait 10,85% des suffrages.

 

L'élection présidentielle de 2017 à Clermont-Ferrand

Lors de l’élection présidentielle de 2017, au second tour, Emmanuel Macron (LREM) avait recueilli 80,04% des suffrages à Clermont-Ferrand, contre 19,96% des voix pour Marine Le Pen (FN).

Au premier tour des élections présidentielles de 2017, les candidats avaient obtenu :
  • Emmanuel Macron (LREM) : 29,56%
  • Jean-Luc Mélenchon (LFI) : 25,62%
  • François Fillon (LR): 15,13%
  • Marine Le Pen (FN) : 12,55%
  • Benoît Hamon (PS) : 3,18%
  • Nicolas Dupont-Aignan (DLF) : 2,31%
  • Philippe Poutou (NPA) : 1,13%
  • Jean Lassalle (Résistons !) : 1,11%
  • François Asselineau (UPR) : 1,00%
  • Nathalie Arthaud (LO) : 0,62%
  • Jacques Cheminade (Solidarité et progrès) : 0,21%
Grâce à la carte ci-dessous, vous pouvez suivre l'évolution des dépouillements. Au fil de la soirée et avec l'arrivée des résultats, la carte va se colorer et vous pourrez découvrir les résultats via le site de Franceinfo.

 

Sur le même sujet

Les + Lus