Puy-de-Dôme. Carburants, feux d’artifice, alcool : les restrictions du 31 décembre

Afin d’éviter tout débordement lors de la nuit du 31 décembre, la préfète du Puy-de-Dôme a pris un arrêté, valable du 30 décembre à 6 h jusqu’au 1er janvier à midi. Il réglemente notamment la vente de carburants. Pas moins de 31 communes du Puy-de-Dôme sont concernées.
 

La préfète du Puy-de-Dôme a pris un arrêté qui réglemente notamment la vente de carburants.
La préfète du Puy-de-Dôme a pris un arrêté qui réglemente notamment la vente de carburants. © DAMIEN MEYER / AFP
Dans un communiqué la préfète du Puy-de-Dôme, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, explique que « La nuit de la Saint-Sylvestre peut donner lieu à des débordements, notamment des violences urbaines ou des incendies volontaires ». Afin de contenir ce phénomène, elle a pris un arrêté préfectoral, du lundi 30 décembre 6h au mercredi 1er janvier 2020 à 12h. Cet arrêté interdit :Pas moins de 31 communes du Puy-de-Dôme sont concernées : Ambert, Aubière, Aulnat, Beaumont, Billom, Blanzat, Cébazat, Celles-sur-Durolle, Ceyrat, Chamalières, Châteaugay, Clermont-Ferrand, Cournon d’Auvergne, Courpière, Durtol, Gerzat, Issoire, Le Cendre, Lempdes, Les Martres d’Artière, Lezoux, Nohanent, Pérignat-les-Sarliève, Peschadoires, Pont-du-Château, Riom, Romagnat, Royat, Saint-Rémy-sur-Durolle, Thiers et Vertaizon.
  Tout contrevenant s’expose à une peine d’emprisonnement de trois ans et à une amende de 45 000 euros.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets