• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Que devient Enzo, rugbyman de l'ASM qui, à 11 ans, pesait 96 kilos pour 1,84 m ?

Enzo a bien grandi. Il a aujourd''hui 15 ans et joue au rugby à l'ASM Clermont en catégorie Alamercery U16. / © Stéphane Coppin
Enzo a bien grandi. Il a aujourd''hui 15 ans et joue au rugby à l'ASM Clermont en catégorie Alamercery U16. / © Stéphane Coppin

En 2015, France 3 Auvergne réalisait un reportage sur Enzo, un jeune rugbyman qui affichait alors des mensurations exceptionnelles pour son âge : 11 ans, 96 kilos pour 1,84 m. Depuis, la vidéo a été vue plus d'un million de fois sur internet. Nous avons voulu savoir où en était Enzo aujourd'hui.

Par FG

En 2015, France 3 Auvergne réalisait un reportage sur Enzo. Ce jeune rugbyman affichait alors des mensurations exceptionnelles pour son âge : 11 ans, 96 kilos pour 1,84 m.

Les internautes se sont passionnés pour son histoire. La vidéo qui suit a été visionnée plus d'un million de fois : 

 

Quatre ans plus tard, nous avons voulu savoir où il en était ... Il a bien voulu répondre à nos questions : 

- Comment vas-tu depuis le reportage ?

Depuis la vidéo de janvier 2015 avec Jérôme Doumeng et son équipe, beaucoup de choses ont changé. J'ai dû déménager pour me rapprocher de Clermont-Ferrand vis-à-vis de mon emploi du temps très chargé d'un point de vue sportif. Ma notoriété s'est beaucoup développée dans toute la France et même plus. Mon intégration scolaire et sportive s'est vite faite grâce au reportage.

Le regard des autres me concernant a beaucoup changé dans le bon sens. Mon caractère a également évolué. Après, pour quelqu'un de réservé et timide comme moi, ça n’est pas facile d'être montré du doigt tout le temps : “Oh, c’est Enzo, celui qui a fait la vidéo !" Mais bon, je m'y suis fait.


- Quel est ton quotidien aujourd'hui ?

Je vis tout simplement avec mes parents qui sont très proches de moi et ma petite soeur. Elle a 7 ans et est en sport études gym à l'ASM. Nous sommes une famille très sportive !

D'un point de vue scolaire, je suis actuellement en 3ème au collège Franc Rosier de Clermont-Ferrand, en section rugby. Je passe le brevet cette année car je viens d'avoir tout juste 15 ans il y a un mois.

Je suis en horaire aménagé pour pouvoir débuter les entraînements avec l’ASM (salle de musculation et terrain). Le soir, en semaine, je finis la journée à 20 heures. Avec les matchs le samedi, il me reste au final très peu de temps libre mais c'est un choix et je l'assume entièrement. Il faut avouer que lier le scolaire et le sportif c'est pas toujours facile tous les jours.

 
Enzo est en 3ème avec horaires aménagés pour pouvoir s'entraîner avec l'ASM. / © Stéphane Coppin
Enzo est en 3ème avec horaires aménagés pour pouvoir s'entraîner avec l'ASM. / © Stéphane Coppin


Mes passions sont principalement le sport d'une manière générale mais j'aime bien faire des voyages. Je suis par exemple allé au Pérou en juillet 2018 avec ma famille. J’aime aussi la musique (Dadju, MHD, Drake, Maître Gims) et quelques jeux vidéos, comme Fortnite. Ce sont mes occupations pendant les temps libres qu’il me reste.

Une chose importante à souligner, c'est le suivi important de ma famille dans tous mes déplacements, et ça c'est énorme pour moi d'être soutenu tout le temps.

Côté fille, difficile d'en trouver une de mon âge adaptée à ma morphologie mais j'y travaille. Et puis plus tard, je pense qu'elles viendront d'elle même !

 
Sur un plan sportif, peux-tu nous dire où tu en es ?

Je suis toujours à l'ASM Clermont en catégorie Alamercery U16. Je me sens vraiment très bien dans ce club car il s'occupe très bien de moi d'un point de vue sportif comme scolaire. De gros moyens sont présents pour t'aider à évoluer en toute sécurité. L'ASM a de grandes structures afin que je puisse continuer à progresser.

J'ai intégré le Pôle Espoirs France catégorie U16 depuis septembre 2018 et mon statut de "sportif de haut niveau" a été validé par la FFR. Je sors d'un stage de préparation de 2 jours à Marcoussis début décembre.

Avec 1m95 pour 138 kilos, Enzo joue pilier gauche


Mon poste est pilier gauche, et mes mensurations actuelles sont 1m95 pour 138 kg.  Le poste de pilier de maintenant a bien évolué ! On nous demande beaucoup d'activités. En plus de mes qualités physiques et de mes capacités de franchissements, je dois continuer encore à progresser certains points comme le déplacement. Je dois être plus rapide d'un ruck à l'autre.
 

Actuellement, je n’ai pas de contrat avec l'ASM (je suis encore jeune), mais je suis lié au Pôle Académie France de Clermont pour une durée de 3 ans. Selon les différents entretiens déjà réalisés avec le personnel de l'ASM ou le Pôle espoir France, j'aurais le profil pour espérer et tenter de devenir un jour un joueur professionnel. Mais seul l'avenir nous le dira et la volonté que je mettrai dans le travail.

L'année dernière, certains club du Top 14 s'étaient manifestés mais je leur avait dit que j'étais très bien dans mon club actuel et que pour le moment c'était trop tôt. Ce sont mes parents qui avaient géré cette situation. Je suis encore bien jeune et pour l'instant, je continue à donner le maximum avec le club actuel car la route est encore bien longue.

 
Pourquoi as-tu choisi d’être fidèle au club clermontois de l’ASM ?

Je pense que d'un point de vue formation, c'est l'un des meilleurs clubs de France. Ils mettent vraiment tous les moyens nécessaires pour que l'on réussisse, c'est presque une deuxième famille pour moi.

De plus, l'image du club de l'ASM est très importante pour la région ce qui me motive encore plus.

Les médecins, préparateurs, nutritionnistes, les profs pour le soutien scolaire et bien d'autres sont toujours là pour t'aider et c'est ça que j'apprécie beaucoup depuis 4 ans.


Souhaites-tu faire carrière dans le rugby ?

Sans hésitation, je souhaite faire carrière dans le rugby que je pratique depuis l'âge de 4 ans et demi ! J'ai fait tellement d'effort et de sacrifice que je ne peux m'arrêter sans essayer d'accrocher cette chance de devenir professionnel.

Après, c'est vrai que j'ai pas une vie normale comme un enfant lambda mais c'est un choix.

Je souhaite poursuivre mes études dans le sport, pour devenir coach sportif par exemple, mais cela va beaucoup dépendre de mon niveau scolaire.


Qu’est-ce qui a changé pour toi depuis ce reportage ? Est-ce que le regard des autres est plus bienveillant à présent (ou pas ?)

Le grand changement c'est ma notoriété actuelle. Le risque, c'est que je suis attendu partout par les autres joueurs sur chaque match : "chacun veut me casser” comme ils disent…

Ma réussite sportive ne plaît pas à tout le monde, une certaine jalousie s'est installée chez certains enfants ou chez certains parents. D'année en année, des joueurs ne sont pas gardés, du coup les personnes ne te regardent plus comme avant, voire ne te disent plus bonjour.

Il y a des remarques que j'entends à longueur de temps  : “Mais comment fait il pour avoir un physique comme cela à son âge ? C'est pas naturel ..."  Je suis habitué depuis plusieurs années. Être différent n'est jamais simple mais le soutien de ma famille et du club me permettent de passer au dessus de cela.

 

Sur le même sujet

Dimanche en Politique du 13 janvier 2019

Les + Lus