Sécurité : Hausse des cambriolages dans le Puy-de-Dôme

Hausse des cambriolages dans le Puy-de-Dôme
Les chiffres 2016 de la sécurité dans le Puy-de-Dôme montrent que les cambriolages ont augmenté de plus de 35% dans le département. Intervenant : Général Philippe Reul (Commandant adjoint de la nouvelle région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes) Marc Fernandez (Directeur départemental de la sécurité publique) Danièle Polve Montmasson (Préféte du Puy-de-Dôme)  - FRANCE 3 AUVERGNE - V. Riffard C.Jouvante S. Salmon

Les chiffres de la sécurité dans le Puy-de-Dôme en 2016 ont été annoncés. Ces statistiques permettent de mieux cibler les actions des forces de l'ordre. Dans le département, les cambriolages ont augmenté de plus de 35%.

Par B.C.

Dans le Puy-de-Dôme, les cambriolages ont augmenté de 35.15% en une année :  2134 cambriolages en 2015 et 2884 en 2016.

CAMBRIOLAGES EN HAUSSE

Cette hausse touche particulièrement l'agglomération de Clermont-Ferrand et ses environs. Des zones d'action idéales pour des bandes parfaitement organisées : "Elles peuvent commettre 5, 110, 15 à 20 cambriolages dans une journée et se débarrassent trés rapidement du produit de leur vol" explique le Général Philippe Reul, Commandant adjoint de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes. 

Ces professionnels du crime sont difficiles à confondre. Cependant Marc Fernandez, directeur de la sécurité publique dans le Puy-de-Dôme, souligne que "50 % des cambriolages sont élucidés grâce à la police scientifique et technique".

COUPS ET BLESSURES EN BAISSE

Les violences crapuleuses dans le Puy-de-Dôme sont en baisse de 3.36%. Le chiffre des coups et blessures volontaires a chuté de près de 5%. Cette baisse est attribuée notamment à la présence des militaires de l'opération Sentinelle dans les villes.

En Auvergne, la gendarmerie prévoit de rendre opérationnels 900 réservistes d'ici 2018 pour patrouiller et sécuriser au maximum. Des réservistes sont régulièrement formés à l'école de la gendarmerie de Montluçon (Allier).

Sur le même sujet

Les + Lus