Suppression de poste en pédiatrie au CHU Estaing de Clermont-Ferrand: les syndicats tirent la sonnette d'alarme

Les personnels de pédiatrie du CHU Estaing sont en grève ce jeudi 10 octobre. / © Intersyndicale CHU Clermont-Ferrand
Les personnels de pédiatrie du CHU Estaing sont en grève ce jeudi 10 octobre. / © Intersyndicale CHU Clermont-Ferrand

Les personnels du service pédiatrie du CHU Estaing de Clermont-Ferrand sont entrés en grève le 10 octobre. Ils protestent contrent la suppression d'un poste d'ASH (Agent de Service Hospitalier) dédié à l'hygiène du service. 

Par Solenne Barlot

La pédiatrie de Clermont-Ferrand entame un mouvement de grève jeudi 10 octobre. En cause, la suppression d'un poste d'ASH (Agent de Service Hospitalier). Ce ne sont plus quatre mais trois agents d'entretien qui sont en charge de l'hygiène en pédiatrie. Le service dédié aux soins des enfants est divisé en quatre : urgences pédiatriques, pédiatrie générale, chirurgie pédiatrique et service d’hématologie et oncologie pédiatrique. Chacun nécessite des dispositions d'hygiène spécifiques. 

Avec cette suppression de poste, le personnel craint que le roulement des agents entre les quatre services n'augmente le risque de contamination entre les jeunes patients, comme l'expliquent les syndicats dans un communiqué : " Dans des services de pédiatrie, comme dans tous les autres, l’hygiène doit être une priorité. Le personnel estime que le risque d’infection nosocomiale est augmenté."

Dans un communiqué, la direction du CHU de Clermont-Ferrand indique : "La Direction du site Estaing a rencontré les agents dans le service vendredi 4 octobre afin d’échanger sur les inquiétudes et les points positifs de la réorganisation. Les organisations syndicales ont ensuite été reçues lundi 7 octobre, en présence d’une délégation d’agents du service. Ces échanges ont permis de faire émerger des axes de progression et des propositions d’actions ont été formulées par la direction à partir des remarques des agents. Une évaluation de la nouvelle organisation est prévue en novembre, conformément aux engagements initiaux pris par la Direction envers les équipes et les organisations syndicales avec lesquelles le dialogue est constant. La création du poste demandé n’a pas été accordée, expliquant le démarrage de la grève le jeudi 10 octobre".

Sur le même sujet

La Poste se réorganise en Savoie et Haute-Savoie

Les + Lus