• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Tignes (Savoie). Saut à la perche : malgré sa blessure, Renaud Lavillenie franchit 5,82 m et débute bien sa saison

Renaud Lavillenie remporte le meeting de Tignes en effaçant une barre à 5,82 m. / © Sylvain MUSCIO - Maxppp
Renaud Lavillenie remporte le meeting de Tignes en effaçant une barre à 5,82 m. / © Sylvain MUSCIO - Maxppp

C'est une belle performance que s'est offerte le perchiste auvergnat Renaud Lavillenie. Légèrement blessé à la jambe, il a pourtant remporté le meeting de Tignes, en Savoie, en passant une barre à 5,82 m. De bon augure pour le champion olympique de 2012.

Par YG avec AFP.

Malgré des douleurs sous le genou, le recordman du monde du saut à la perche (6,16 m) le Français Renaud Lavillenie, licencié au Clermont Athlétisme Auvergne, a parfaitement lancé sa saison ce jeudi 10 janvier 2019 à Tignes, en Savoie, en effaçant une barre à 5,82 m.
    
Le perchiste de 32 ans s'était fixé comme objectif une hauteur entre 5,70 m et 5,80 m pour valider ses deux mois et demi de préparation. Il a donc de quoi être satisfait par cette petite semaine passée en altitude (2100 m) dans la station savoyarde. D'autant qu'une petite blessure, une périostite, apparue mardi mais bien cachée jusqu'au dernier moment par le Français et son encadrement, a bien failli tout compromettre.

"Il est resté une heure par terre mardi mais normalement dans une semaine il n'a plus rien", a lâché son entraîneur Philippe d'Encausse. Il n'empêche, Lavillenie n'avait pas prévu cette petite contrariété. 

Le champion olympique (2012), strappé en bas du genou droit et opposé à une concurrence essentiellement de niveau national, a toutefois su passer outre, effaçant sans encombres 5,51 m, 5,65 m puis 5,82 m à ses premiers essais avant d'échouer à 5,90 m. De très bon augure au moment de démarrer une saison qui s'annonce longue, marquée par l'Euro indoor (1-3 mars) et les Mondiaux (28 septembre-6 octobre à Doha).  
  
"C'était le niveau que j'espérais mais vu ce qu s'était passé mardi, j'étais assez perplexe, a lâché le Français. Mais c'est passé en serrant les dents un petit peu. C'est une bonne perf à cette période de l'année. Je suis super content. Un début de saison à près de 5,80 m en 16 foulées, généralement cela donne une fin de saison à 6 m donc il faut que je maintienne le cap."
 
Sur le podium, Renaud Lavillenie, Thibaud Collet (2e place), Mathieu Collet et Romain Gavillon (3e ex-aequo). / © Jean-Christophe Solari - France 3 Alpes.
Sur le podium, Renaud Lavillenie, Thibaud Collet (2e place), Mathieu Collet et Romain Gavillon (3e ex-aequo). / © Jean-Christophe Solari - France 3 Alpes.

Philippe d'Encausse ne pouvait également qu'être satisfait par la prestation de son protégé, surtout en tenant compte du contexte et de cette blessure malvenue. "C'est pas mal, c'est ce qu'il valait tout de suite, a-t-il expliqué. Parce qu'on s'était bien entraîné donc il n'y avait pas de raison qu'il soit mauvais. Il y a encore tout le mois de janvier pour bosser et après il sera pas mal. Là c'est encourageant. Ce qui est bien c'est que les sauts étaient propres jusqu'à 5,90 m. Maintenant il faudra rajouter des séances de course et ajouter de l'élan."

Le Français va désormais occuper son mois de janvier avec un passage par Nevers (19 janvier) puis le meeting de Bercy à Paris, le 27 janvier, où il sera notamment confronté au champion du monde Sam Kendricks. Le début des choses sérieuses. 

Voir le reportage de Jean-Christophe Solari - Maë-Linh Nguyen-Stephan.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

A Clermont-Ferrand, l’université n’appliquera pas la hausse des frais d'inscription pour les étudiants étrangers

Les + Lus