• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Volvic (Puy-de-Dôme) : l'école des métiers de la pierre menacée de fermeture

L'institut des métiers d'art de la pierre et de la construction de Volvic (Puy-de-Dôme) forme notamment des émailleurs sur lave. / © P.Félix/France 3 Auvergne
L'institut des métiers d'art de la pierre et de la construction de Volvic (Puy-de-Dôme) forme notamment des émailleurs sur lave. / © P.Félix/France 3 Auvergne

L'école de formation aux métiers d'art (Imapec), à Volvic dans le Puy-de-Dôme, est en difficulté financière. Elle lance en janvier 2019, un financement participatif pour sauver cet établissement qui doit fêter ses 200 ans d’existence en 2020.
 

Par D.Cros

Tailleur, graveur, sculpteur sur pierre ou encore émailleur sur lave ... sont les métiers auxquels forment l'Imapec, l'institut des métiers d'art de la pierre et de la construction. Il s'agit de la première école d’art appliqué créée en France. Elle existe depuis 1820 à Volvic dans le Puy-de-Dôme. L'Imapec fêtera donc ses 200 ans en 2020. Mais à l’aube de cet anniversaire, la structure est en difficulté financière et pourrait fermer. 

"Nous avons tout pour enseigner, mais malheureusement les salles sont vides. Si nous avions des financements, les stagiaires reviendraient" explique Jean Mialier, président de l'Association Imapec. Début janvier, la plupart des salles de cours sont vides. Au fil des ans, le nombre de stagiaires ne cesse de baisser. Dans les années 1990, ils étaient 120 en formation dans cette école. Le chiffre est descendu à quelques dizaines dans les années 2010. Et en 2019, seuls quatre stagiaires sont inscrits.

Au manque de stagiaires s’ajoute un manque de financement. L'institut des métiers d'art de la pierre est au bord du gouffre financier. L’école se trouve confrontée à plusieurs difficultés qui mettent en péril la poursuite à court terme de ses activités : le manque de trésorerie et le versement différé du financement des formations actuellement assurées, la réforme des certifications (suppression du CAP de graveur sur pierre) ou encore la réforme de la formation professionnelle.  
 

Un financement participatif

Mi-janvier, une campagne de financement participatif a été lancée. Une souscription sur Ullule a été mise en place. Objectif minimum : terminer l’année scolaire.
 

Si cet établissment fermait ses portes, la seule école d'émaillage sur lave de France disparaîtrait. Alors que les besoins sont nombreux. "On a tous les secteurs d’activité comme les plans de travail, les cuisines, l’extérieur, le mobilier urbain et le domaine funéraire. Il y également les particuliers qui font appel à ces métiers" déclare Laurence Castanié, formatrice et émailleur sur lave.

Depuis sa création, l'Institut des métiers d'art de la pierre et de la construction a formé 5 000 élèves.  
Volvic (Puy-de-Dôme) : l'école des métiers de la pierre lance un financement participatif
L'école de formation aux métiers d'art (Imapec), à Volvic dans le Puy-de-Dôme, est en difficulté financière. Elle lance un financement participatif pour sauver cet établissement qui doit fêter ses 200 ans d’existence en 2020. Intervenants : Jean Mialier Président de l'Association Imapec, Laurence Castanié Formatrice-Emailleur sur lave, Chloé Mazaye Stagiaire et Françoise Courtine Stagiare.  - France 3 Auvergne - P.Félix, M.Guinet et P.Raclet

Sur le même sujet

L'éclipse partielle de lune vue de l'Ain

Les + Lus